Ferrari - Deux victoires, un objectif "ambitieux mais réaliste"

Après une saison 2014 vierge de toute victoire, la première depuis 1993, la Scuderia Ferrari s'est vu fixer un objectif de deux succès pour la campagne 2015 par le team principal de l'écurie, Maurizio Arrivabene

Après une saison 2014 vierge de toute victoire, la première depuis 1993, la Scuderia Ferrari s'est vu fixer un objectif de deux succès pour la campagne 2015 par le team principal de l'écurie, Maurizio Arrivabene.

Les essais hivernaux laissent penser que Mercedes conserve l'avantage sur la concurrence, mais que Ferrari devrait se battre pour les podiums avec Red Bull et Williams. La Scuderia pourrait donc être en bonne position pour saisir d'éventuelles opportunités de victoire avec son duo de champions du monde, Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel.

"Je pense que c'est ambitieux, mais réaliste", a déclaré Arrivabene ce dimanche à Barcelone. "Il faut se rapprocher de [Mercedes]. Je ne vais pas leur souhaiter du mal, mais on ne sait jamais. Le plus important, c'est d'y être ; je pense donc que l'objectif est ambitieux, mais pas vraiment irréaliste".

L'Italien s'est également exprimé au sujet de l'avenir de la Formule 1. De façon intéressante, alors que Ferrari a longtemps préconisé une grille composée d'écuries à trois voitures, Arrivabene défend les duos qui sont la tradition depuis des décennies dans la catégorie reine du sport automobile.

"Si l'on est contraint à utiliser une troisième voiture, bien sûr, il faudra qu'on le fasse. Mais ce n'est pas notre objectif final", déclare-t-il. "Notre objectif final, c'est d'attirer d'autres constructeurs, d'attirer d'autres équipes et d'avoir une grille qui va être, je ne veux pas dire compétitive par définition, mais qui va avoir autant d'équipes que possible. Bien sûr, nous devons faire quelque chose au cas où il n'y aurait pas assez d'équipes, mais ce n'est pas la solution. La solution, c'est d'être capable d'attirer plus d'équipes, plus de constructeurs".

Arrivabene, Rivola et Gutiérrez dans les tribunes !

Ce dimanche, les spectateurs des essais hivernaux ont eu droit à une scène inhabituelle en tribunes, puisque plusieurs cadres de la Scuderia étaient parmi eux pour regarder les essais : Arrivabene y était présent, notamment accompagné du directeur sportif Massimo Rivola et du pilote de réserve Esteban Gutiérrez. Pourquoi n'étaient-ils donc pas sur le muret des stands ?

"J'ai entendu qu'en Australie, ils avaient appliqué plus de restrictions en termes de laissez-passer. Et je pense que ce n'est pas acceptable", explique Arrivabene, désireux de se montrer provocateur à l'égard de Bernie Ecclestone. "J'ai donc dit à l'équipe : 'Ok, si on est dans une situation où le paddock va être vide, autant commencer à s'entraîner à aller vers les gens et s'asseoir dans les tribunes'. C'était une bonne expérience et j'espère en connaître d'autres".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel , Bernie Ecclestone , Esteban Gutiérrez
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités