Les tricolores Martins et Novalak jouent déjà le titre F3

Parmi les quatre leaders du championnat de FIA F3, deux sont français. Que peuvent accomplir Victor Martins et Clément Novalak cette saison ?

Les tricolores Martins et Novalak jouent déjà le titre F3

Dans la nouvelle version des championnats de FIA F3 et de Formule 2, la constance est la clé, avec des week-ends comportant trois courses dont deux à grille inversée, ce qui peut aisément mettre le chaos. Et au terme des deux premiers meetings de la saison, les seuls pilotes à avoir conclu les six manches dans les points sont deux Français, Victor Martins et Clément Novalak.

Lire aussi :

Clément Novalak, qui a longtemps couru sous licence britannique en raison de sa double nationalité, restait sur une première campagne correcte mais modeste avec Carlin Racing, puisqu'il a fini 12e avec 45 points au compteur l'an passé. Un total qu'il a déjà surpassé en 2021 avec Trident, lançant sa saison par un podium et ne laissant plus le top 6 lui échapper.

Cependant, le plus impressionnant est probablement Victor Martins, seul débutant du top 6 et certainement l'un des rookies les mieux préparés qu'on ait vus à ce niveau puisqu'il reste sur trois saisons en Formule Renault Eurocup, son titre de l'an passé ayant entraîné sa réintégration au sein de l'Alpine Academy.

Auteur d'un podium à Barcelone, le Champion du monde de karting 2016 a fait étalage de tout son talent au Circuit Paul Ricard en remontant lors des deux courses à grille inversée : il est remonté de la dixième place à la première dans l'épreuve inaugurale, doublé pour la victoire dans le dernier tour, puis de la onzième à la troisième dans la seconde. Son dépassement sur Ayumu Iwasa par l'extérieur dans le virage 12 était le point d'orgue d'un enchaînement de manœuvres remarquées. Le pilote MP Motorsport a ensuite réalisé une nouvelle performance solide, cette fois sous la pluie, en Course 3, pour prendre la quatrième place depuis la troisième sur la grille.

Martins et Novalak sont ainsi deuxième et quatrième du classement général, mais certains protégés d'écurie de Formule 1 leur donnent du fil à retordre, notamment certains poulains de Red Bull. Dennis Hauger est en tête du championnat au sein d'une écurie Prema dont la suprématie sur la discipline semble être légèrement amoindrie, tandis que Jack Doohan, fils de Mick et coéquipier de Novalak chez Trident, occupe la troisième place.

Hauger et Doohan ont signé un doublé lors des deux Courses 3 déjà disputées, les seules dont la grille de départ est déterminée par l'ordre des qualifications, et ce n'est pas un hasard : ils étaient qualifiés respectivement premier et deuxième à Barcelone, puis deuxième et quatrième au Castellet. Martins, lui, était deux fois troisième sur la grille, tandis que Novalak avait pris la sixième puis la septième place des qualifs. Or, c'est bien la troisième course du week-end qui offre le plus de points, pour la simple et bonne raison qu'elle n'implique pas de grille inversée.

Le vainqueur Arthur Leclerc, Prema Racing, et le 3ᵉ Victor Martins, MP Motorsport, célèbrent leur performance dans le parc fermé

Arthur Leclerc avec Victor Martins après sa victoire

Et il ne faut pas exclure les pilotes ART Aleksandr Smolyar, le seul à avoir déjà remporté deux victoires cette saison, et Frederik Vesti, candidat au titre 2020 avec Prema, qui n'a pas eu énormément de réussite jusqu'à présent mais n'a pas été recruté au sein du programme de jeunes pilotes Mercedes pour rien. Sans oublier ceux qui peuvent faire des coups d'éclat occasionnels, à l'image d'un Arthur Leclerc, protégé de la Ferrari Driver Academy et frère de Charles, qui n'a marqué des points qu'une fois cette saison… en remportant la Course 2 en France, grâce à une grille inversée qui l'avait placé en pole position.

Une chose est sûre : le niveau est élevé, en témoigne le faible nombre d'abandons – deux par course en moyenne, alors qu'il y a 30 pilotes au départ. Et déjà, les favoris se démarquent. Ils devront confirmer lors des cinq prochains rendez-vous : au Red Bull Ring dans dix jours, puis au Hungaroring, à Spa-Francorchamps, à Zandvoort et au Circuit des Amériques.

Le top 15 du championnat de FIA F3

Pos. Pilote Points Spain France Austria Hungary Belgium Netherlands United States
1 Norway Dennis Hauger 68 3/8 - 31/1 2/9 12/2 20/2 - - - - -
2 France Victor Martins 60 2/9 12/2 10/5 12/2 12/3 12/4 - - - - -
3 Australia Jack Doohan 58 - 3/8 18/2 6/7 6/5 25/1 - - - - -
4 United Kingdom Clement Novalak 49 12/2 8/4 8/6 6/5 5/6 10/5 - - - - -
5 United Kingdom Olli Caldwell 43 5/6 17/1 12/4 1/10 8/4 - - - - - -
6 Russian Federation Alexander Smolyar 40 17/1 - - 15/1 4/7 4/8 - - - - -
7 Caio Collet 35 10/3 6/5 4/8 - - 15/3 - - - - -
8 Denmark Frederik Vesti 33 4/7 10/3 6/7 - 1/10 12/6 - - - - -
9 United States Logan Sargeant 18 8/4 - 2/9 8/4 - - - - - - -
10 Italy Matteo Nannini 16 1/10 - 15/3 - - - - - - - -
11 Arthur Leclerc 15 - - - - 15/1 - - - - - -
12 Ayumu Iwasa 15 - 4/7 - 3/8 2/9 6/7 - - - - -
13 Australia Calan Williams 13 - - - 10/3 3/8 - - - - - -
14 United Kingdom Jonny Edgar 11 6/5 5/6 - - - - - - - - -
15 United States Juan Manuel Correa 8 - 1/10 - 5/6 - 2/9 - - - - -

partages
commentaires
Juan Manuel Correa réintègre la Sauber Academy

Article précédent

Juan Manuel Correa réintègre la Sauber Academy

Article suivant

Quel avenir pour Piastri ou Zhou en cas de titre F2 ?

Quel avenir pour Piastri ou Zhou en cas de titre F2 ?
Charger les commentaires