Buemi - Il suffit de terminer devant, mais...

Deux semaines après son immense déception des 24 Heures du Mans, le pilote Renault e.dams en Formule E va tenter de conquérir ce week-end un titre qui lui avait échappé de justesse l'année dernière.

Buemi - Il suffit de terminer devant, mais...
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Le vainqueur Sébastien Buemi, Renault e.Dams, au Parc fermé
Le vainqueur Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Podium : selfie avec le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport, le deuxième, Jean-Eric Vergne, DS Virgin Racing, le troisième, Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams

Il y a un an, Sébastien Buemi avait été en position de coiffer la toute première couronne des pilotes de la catégorie de monoplaces électriques jusque dans les derniers tours de la course du dimanche à Londres, avant de se faire coiffer pour un petit point par Nelson Piquet Jr. Et c'est justement avec un point de retard, sur Lucas di Grassi cette fois, qu'il se présente cette année dans la capitale britannique pour y disputer les deux dernières courses de la saison 2015/2016.

C’est la finale et nous savons ce que nous devons faire, et comment bien le faire. Nous allons nous concentrer sur chaque petit détail, y compris la préparation, étudier la voiture et j’essaie d’être au simulateur autant que possible”, déclarait récemment le pilote suisse.

Londres sera très spécial. Les deux championnats sont encore ouverts, ce qui est très motivant pour un pilote. Pour le titre chez les pilotes, il suffit de terminer devant, mais de nombreuses variables comme la météo et le groupe de qualification peuvent affecter les résultats.”

Le tableau récapitulatif du championnat montre que Buemi, globalement le pilote le plus rapide sur l'ensemble de la saison, a connu un exercice un peu en dents de scie même s'il a “scoré” lors de chaque manche. Il a obtenu le total maximum possible de 30 points à l'arrivée de la première course dans les rues de Pékin, avant de signer deux autres succès et trois podiums supplémentaires, mais est reparti deux fois avec seulement cinq et deux petits points en poche.

À l'inverse, Di Grassi est monté sur le podium des sept courses (sur huit) où il a augmenté son capital, engrangeant lui aussi trois succès. Deux parcours différents pour un total de points quasi identique, qui fait que le titre ne pourra se jouer que dans la course de dimanche.

Nous devons voir si Lucas et moi sommes ensemble : si nous nous alignons côte à côte, nous devrons batailler, mais s'il y a un écart, nous pouvons avoir une certaine marge. Il faut courir avec le sacre en tête”, a poursuivi Buemi.

Bien entendu, ce serait génial de l’emporter. L'an passé, j'ai perdu le titre pour une seule unité. C’était très dur à accepter. Je veux gagner et je me battrai pour les points jusqu'au dernier tour de la dernière course.”

partages
commentaires
Nelson Piquet Jr déjà tourné vers l'avenir de la Formule E
Article précédent

Nelson Piquet Jr déjà tourné vers l'avenir de la Formule E

Article suivant

Prost - La dernière course n'est jamais un week-end normal

Prost - La dernière course n'est jamais un week-end normal
Charger les commentaires