La place de Nato chez Venturi menacée par Di Grassi

La place de Norman Nato chez Venturi pour la saison prochaine pourrait être menacée, à l'heure où Lucas di Grassi doit trouver un nouveau point de chute dans la discipline.

La place de Nato chez Venturi menacée par Di Grassi

Coéquipier cette année d'Edoardo Mortara chez Venturi, où il a été promu après avoir été le réserviste de l'équipe monégasque en 2020, Norman Nato avait succédé à Felipe Massa. Actuellement 21e au championnat avant la finale de Berlin, ce week-end, quand son voisin de garage occupe la neuvième place et a encore des chances de titre, le pilote tricolore pourrait perdre sa place pour l'année prochaine. Cette saison, il n'a pas été épargné par les pénalités puisqu'il a perdu sa deuxième place à Rome en raison d'une consommation d'énergie excessive, avant de perdre un autre podium à Valence après avoir été sanctionné pour un accrochage avec Alex Lynn

Écurie cliente de Mercedes, dont elle utilise le groupe propulseur, Venturi Racing est une destination de plus en plus alléchante pour les pilotes en quête d'un baquet. Dans le même temps, l'avenir de Norman Nato est mis dans la balance par la structure, qui ne s'interdit rien. 

"C'est une décision que nous devrons prendre assez rapidement après Berlin", explique à Motorsport.com Susie Wolff, directrice de Venturi, à l'heure d'évoquer son futur line-up. "Nous sommes actuellement dans une situation où, malheureusement, une voiture est assez haut placée au classement, l'autre pas."

"Je pense que Norman a fait du bon boulot alors que c'est un rookie. Il aurait pu finir sur le podium à Rome et à Valence, ce qui est plutôt fort pour une première saison. Mais je dois assurer des résultats au championnat par équipes, et cela nécessite deux voitures pour marquer de bons points. À la fin de la saison, nous nous poserons pour nous dire : 'OK, sommes-nous dans une situation qui maximise les points entre les pilotes ?'. Si nous avons une voiture [haut placée] et une voiture [mal placée], c'est très difficile pour le championnat." 

La pression pourrait être d'autant plus forte sur Norman Nato que les candidats à sa succession ne manquent pas. Parmi eux, le nom du Champion 2016-2017 Lucas di Grassi circule. Le Brésilien sera sans volant après le retrait d'Audi à la fin de la saison, car l'équipe Abt ne continuera pas son activité dans le championnat sous sa propre identité malgré une volonté qui était auparavant affichée en ce sens.

En dépit de ce contexte, Lucas di Grassi se montre confiant pour la suite, évaluant positivement ses chances de rester en Formule E. "Les choses se présentent plutôt bien pour que je reste la saison prochaine", avance-t-il auprès de Motorsport.com"Ma principale option était de rester avec Abt. C'est ce que j'ai toujours pensé faire quand Audi a décidé de partir. Comme tout cela semble moins probable, j'ai dû étudier d'autres options. Elles sont un peu restreintes mais si je devais parler de la probabilité de rester, je dirais que c'est plus de 90%."

Propos recueillis par Matt Kew

Lire aussi :

partages
commentaires
De Vries tempère la rumeur qui l'envoie chez Williams
Article précédent

De Vries tempère la rumeur qui l'envoie chez Williams

Article suivant

Lotterer et Wehrlein restent chez Porsche pour 2022

Lotterer et Wehrlein restent chez Porsche pour 2022
Charger les commentaires