Pascal Derron : la Formule E en Suisse, "un engagement sur le long terme"

partages
commentaires
Pascal Derron : la Formule E en Suisse, "un engagement sur le long terme"
Par :
, Motorsport.com Switzerland
8 avr. 2019 à 18:00

Après avoir écrit une page d'histoire en 2018 avec l'ePrix de Zürich et le retour d'une course en circuit en Suisse, Pascal Derron, le directeur de l'ePrix de Bern cette année, assure que la présence de la série dans le pays est assurée pour de nombreuses années.

L'an passé, la tenue d'un ePrix dans les rues de Zürich constituait un événement de première importance, car l'épreuve permettait à la Suisse de retrouver la tenue d'une course en circuit pour la première fois depuis… 1954.

Remportée par le Brésilien Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler), l'événement avait rencontré un franc succès auprès du public. Cette année, si la Formule E passera à nouveau par la Suisse, c'est la capitale Berne qui accueillera la manche helvétique du championnat électrique. Un rendez-vous une nouvelle fois très attendu par les fans, et par les organisateurs de la course. 

Lire aussi:

"Pour nous il est très important de produire un nouveau succès", a expliqué Pascal Derron, le fondateur et directeur de l'ePrix de Zürich, également directeur de l'ePrix de Berne cette année, à Motorsport.com. "La course de Zürich a été un grand succès et nous espérons rencontrer le même succès à Berne." 

"L'an passé nous avons eu environ 150'000 spectateurs ce qui était énorme. A Berne, j'attends un chiffre proche de 100'000, peut-être plus, mais il est très difficile de savoir à l'avance. Mais notre objectif idéal serait d'atteindre environ 100'000 spectateurs".

"Cette piste est vraiment bien", ajoute Pascal Derron au sujet du tracé choisi pour la course bernoise. "Elle est très intéressante avec de nombreuses montées et descentes, des ronds-points : cela peut devenir la meilleure piste que l'on n'ait jamais eu, je suis impatient de voir la course".

Alors que de nombreuses cités de monde se portent régulièrement candidates pour accueillir une course de Formule E, Pascal Derron insiste sur le fait que la place au calendrier d'un ePrix en Suisse est assurée pour les années à venir. Une course pour laquelle d'autres cités helvétiques ont d'ailleurs manifesté leur intérêt. 

Lire aussi:

"Bien sûr nous voulons que ce soit un engagement sur le long terme", continue-t-il. "Nous sommes à la deuxième année d'un contrat qui porte sur neuf ans. Il y aura donc déjà au moins sept courses à disputer en Suisse, cela sera très intéressant."

Pascal Derron, CEO de la société Swiss ePrix Operations

Pascal Derron, CEO de la société Swiss ePrix Operations

"Nous avons parlé avec beaucoup de villes, et il y a un très fort intérêt de la part de plusieurs villes. Nous avons acquis pas mal de connaissances et d'informations l'an passé avec Zürich, et cela sera profitable à Berne pour cette année. De manière générale, les villes de Berne et de Zürich communiquent beaucoup entre elles et échangent beaucoup pour améliorer encore la course". 

Evénement lié:

Le positionnement de la Suisse au sein du championnat de Formule E semble d'autant plus solide qu'elle s'appuie sur la présence de société helvétiques partenaires de la série, comme Julius Baer Bank, TAG Heuer ou ABB.

"Il est intéressant de constater la présence de ces sociétés suisses qui se soucient du futur, du développement durable, de la technologie", ajoute Pascal Derron." C'est très important, surtout pour la Suisse en général". 

 

 

Article suivant
Vergne n'a "absolument pas paniqué" avant sa victoire de Sanya

Article précédent

Vergne n'a "absolument pas paniqué" avant sa victoire de Sanya

Article suivant

Rowland a impressionné Nissan e.dams par son adaptation rapide

Rowland a impressionné Nissan e.dams par son adaptation rapide
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Suisse
Catégorie Interview de Pascal Derron
Tags suisse , Berne
Auteur Emmanuel Rolland
Soyez le premier à recevoir toute l'actu