Rendez-vous en terrain connu pour Lopez

partages
commentaires
Rendez-vous en terrain connu pour Lopez
Par : Jean-Philippe Vennin
8 nov. 2016 à 08:30

Le pilote DS Virgin veut faire oublier au Maroc un début de saison dans un premier temps prometteur puis finalement décevant, à Hong Kong, pour lui et son coéquipier Sam Bird.

Sam Bird, DS Virgin Racing
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing
Sam Bird, DS Virgin Racing
Sam Bird, DS Virgin Racing
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing
José Maria Lopez, DS Virgin Racing
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing; Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport

Aucun des pilotes de l'équipe n'était parvenu à inscrire le moindre point au terme de cette première manche de la saison, après s'être élancés tous deux de la seconde ligne.

Lopez, nouveau venu dans la discipline, avait devancé son compagnon de team après des qualifications amputées de la Super Pole, mais avait très vite rétrogradé dans les profondeurs du classement après un contact au premier virage et n'avoir “jamais pu [se] mettre dans le rythme.”

De son côté, Bird avait mené la course après l'arrêt de Nelson Piquet Jr, poleman et premier leader, et devançait le futur vainqueur, Sébastien Buemi, mais a rencontré un souci en quittant son stand à la fin de son propre changement de voiture.

Pour moi, nous lançons notre championnat maintenant”, dit le quatrième de la saison 2015/2016 et vainqueur à Buenos Aires. “Il faut marquer des points.”

Aujourd’hui, nous avons démontré que tous les efforts mis dans la conception et le développement de la DSV-02 [équipée notamment d'un seul moteur contrairement à sa devancière], menés avec DS Performance durant les six derniers mois, valaient le coût”, déclarait le team manager de l'équipe, Alex Tai, après cette manche inaugurale. “Nous avons clairement une monoplace rapide, mais nous n’avons pas été chanceux.”

Nous aurions pu terminer sur le podium et, peut-être, gagner la course. Mais il faut retenir les points positifs et la démonstration de la compétitivité de notre voiture. Je suis convaincu que nous allons rebondir à Marrakech et montrer ce dont nous sommes vraiment capables.”

Le directeur de DS Performance, Xavier Mestelan Pinon, estimait pour sa part que “le classement ne reflète pas le niveau de l’équipe et de notre monoplace. José María López a montré que nous étions très rapides en qualifications et Sam Bird a prouvé notre efficience énergétique en course.”

Renault e.dams et Abt Audi dans le viseur

Lopez pourrait bénéficier d'un avantage à Marrakech, pour y avoir déjà couru - et gagné - à trois reprises en WTCC avec Citroën. “C’est un peu étroit, mais une monoplace de Formula E est moins encombrante qu’une voiture de WTCC. Ce devrait être une belle bataille”, dit-il.

Des ingénieurs de la partie française de l'équipe, qui ont eux aussi une expérience de cette piste, estiment qu'une Formule E devrait y atteindre une vitesse maximale de 210 km/h - soit cinq de plus qu'une voiture de WTCC, précise le communiqué de la structure classée troisième de la saison précédente derrière Renault e.dams et Abt Audi Sport.

Ce sont d'ailleurs ces deux équipes que DS Virgin devra encore aller chercher avant tout pour viser les premières places, Buemi et Lucas di Grassi, sur le podium des deux premières éditions du championnat, ayant une fois de plus terminé aux deux premières places à Hong Kong.

Le développement durable mis en avant

L'ePrix de Marrakech étant organisé en partenariat avec la Conférence sur le climat (COP 22) qui s'est ouverte ce lundi dans la capitale marocaine, DS Virgin a sauté sur l'occasion pour mettre sur pied un “sommet de l’innovation” qui se tiendra, jeudi 10 novembre, face à son stand avec la présence d’experts des véhicules électriques et des technologies durables.

Nous sommes allés dans l’espace, nous avons volé avec du biocarburant et nous avons été les premiers à faire un tour du monde en solitaire et sans escale”, rappelle Alex Tai. “Virgin est une entreprise qui accélère le développement durable.”

Prochain article Formule E
Le débat sur la récupération d'énergie augmentée s'échauffe

Previous article

Le débat sur la récupération d'énergie augmentée s'échauffe

Next article

La Formule E cherche un nouveau circuit pour 2018

La Formule E cherche un nouveau circuit pour 2018