Jan Magnussen : 2021 était la "dernière chance" de rouler avec Kevin

Associé à son fils Kevin cette année, Jan Magnussen estime que 2021 était leur dernière opportunité de disputer les 24 Heures du Mans ensemble. Ce projet dont ils rêvaient depuis plus de dix ans s'est concrétisé en très peu de temps.

Jan Magnussen : 2021 était la "dernière chance" de rouler avec Kevin

Après les familles Andretti, Bell, Mansell ou encore Brundle, ce sera au tour des Magnussen père et fils de disputer les 24 Heures du Mans ensemble cette année puisqu'ils se partageront l'Oreca #49 du High Class Racing engagée en LMP2, sur laquelle Anders Fjordbach sera lui aussi engagé. Jan Magnussen et son fils rêvaient de rouler ensemble depuis de nombreuses années, mais la carrière du premier chez Corvette et l'implication du second en F1 sont venues compliquer ce projet, longtemps resté illusoire.

N'ayant pas été conservé par Haas, Kevin Magnussen s'est lancé en Endurance cette année, à travers un programme en IMSA chez Chip Ganassi Racing, et il sait déjà qu'il rejoindra Peugeot la saison prochaine, pour le grand retour du Lion en endurance. Jan Magnussen, âgé de 47 ans, estime que l'édition 2021 était donc la seule opportunité de les voir associés dans la classique mancelle.

"Je suis ravi que ça se fasse enfin, parce que c'était la dernière chance", a déclaré Magnussen père à Motorsport.com. "Il va rejoindre Peugeot et quand il n'y sera plus, je serai bien trop vieux : c'était vraiment la dernière possibilité."

L'idée de rouler ensemble au Mans n'a rien de nouveau chez les Magnussen puisqu'elle est apparue avant même les débuts de Kevin en monoplace en 2008, quand Jan portait les couleurs de Corvette en GT : "J'ai l'impression qu'on en parle depuis toujours. C'est à l'étude depuis que Kevin m'accompagne au Mans, à l'époque où il faisait du karting. Il a toujours dit qu'il voulait faire la course et je me disais que ce serait cool qu'on la fasse ensemble un jour."

Lire aussi :

En ce sens, il a été envisagé que Kevin rejoigne son père chez Corvette, marque avec laquelle Jan s'est imposé quatre fois en GT au Mans, au cours de ses 16 saisons en jaune, jusqu'en 2019 : "On en a discuté mais ça n'a jamais vraiment failli se concrétiser. Il aurait fallu que Kevin s'engage pour être le troisième pilote sur les courses longues et qu'il fasse Daytona, Sebring, Petit Le Mans [à Road Atlanta] et Le Mans [mais] les contrats et les calendriers se sont toujours mis en travers de la route."

L'association des deux générations de Magnussen est donc longtemps restée un rêve et au mois de janvier, Kevin jugeait peu probable qu'elle se concrétise un jour. Tout s'est accéléré quand la formation danoise High Class Racing a approché les deux anciens pilotes de F1 au mois de mars.

"Je suis ravi que nous ayons le soutien d'entreprises danoises", a précisé Jan Magnussen. "Le projet nous a été présenté il y a quatre semaines, j'ai discuté avec quelques amis et j'ai demandé quelles entreprises seraient intéressées pour nous aider à réunir le budget. Puisqu'on y pensait depuis plusieurs années avec Kevin, ce n'était pas la première fois qu'on discutait avec elles, donc elles ont vite dit qu'elles allaient nous aider."

Jan Magnussen disputera toute la saison du WEC sur l'autre prototype LMP2 de l'équipe, le #20, qu'il partagera avec Anders Fjordbach et Dennis Andersen. Il a ainsi participé au prologue du WEC qui se conclut ce mardi sur le circuit de Spa. Kevin Magnussen ne devrait de son côté découvrir le prototype qu'au mois de juin, les 24 Heures du Mans ayant été repoussées au mois d'août.

Propos recueillis par Gary Watkins

partages
commentaires

Related video

Delétraz : "Kubica n'a pas d'ego et veut gagner en équipe"
Article précédent

Delétraz : "Kubica n'a pas d'ego et veut gagner en équipe"

Article suivant

Porsche et Penske : deux grands noms réunis en Endurance !

Porsche et Penske : deux grands noms réunis en Endurance !
Charger les commentaires