MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
15 jours
16 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
43 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
20 nov.
Prochain événement dans
57 jours

Un championnat différent et 4 prétendants au titre, selon Dovizioso

partages
commentaires
Un championnat différent et 4 prétendants au titre, selon Dovizioso
Par :

Les premières manches de la saison ont confirmé à Dovizioso que Yamaha et Suzuki seraient en mesure de jouer le titre, mais elles lui ont aussi montré que Ducati a progressé. Désormais, la bagarre s'annonce rude.

Leader du championnat à l'heure où s'apprête à débuter la saison européenne, Andrea Dovizioso est désormais un habitué de cette position depuis qu'en juin 2017 il s'est emparé des commandes dans ce qui s'annonçait comme son premier duel face à Marc Márquez dans la course au titre. Parallèlement au recul opéré par Yamaha – qui avait occupé la tête du championnat avec Viñales ou Rossi durant les sept premières manches de cette saison 2017 –, Dovizioso et Márquez se sont retrouvés par deux fois en bagarre directe, se montrant à chaque fois un cran au-dessus de leurs adversaires même si, en course, quelques victoires leur échappaient.

Cette année, le pilote Ducati pressent que ce scénario ne se répétera pas. "Le point négatif, c'est que je crois que le championnat est différent. Comme je l'ai déjà expliqué avant le Qatar, je pense que Suzuki et Rins vont se battre pour le championnat, Valentino assurément et Marc bien sûr. Ces trois pilotes et moi, je pense qu'on a de grosses chances de se battre pour le titre", analyse-t-il. "Pour le moment, c'est ce que montre le championnat. Ça n'est donc pas comme ces deux dernières années, où je me suis battu contre Marc à la fin du championnat. Je pense que ce sera différent toute la saison. […] Il sera un peu plus difficile de se maintenir toute la saison."

Lire aussi:

"La saison est longue", prévient Dovizioso. "Tout peut arriver. Je pense que Valentino est dans une meilleure situation en comparaison de l'année dernière, je ne crois pas que sa moto soit trop mauvaise et je pense qu'il peut donc se battre pour le titre. Suzuki a progressé et Rins aussi par rapport à l'année dernière, j'ai déjà vu cela lors des tests. Alors… ce sera difficile."

29 points sur les courses américaines

S'il juge que cette tournure plus concurrentielle prise par le championnat cette année, avec les progrès de Yamaha et de Suzuki, est un point négatif, le positif aux yeux de Dovizioso est que Ducati a bel et bien progressé. Après sa victoire au Qatar, le pilote italien abordait deux épreuves parmi les plus compliquées pour la Desmosedici, or avoir réussi à obtenir une troisième et une quatrième places est une bonne nouvelle à ses yeux. Lorsque l'on se trouve en terrain ennemi, l'essentiel est de sauver des points en attendant des jours meilleurs, et c'est assurément ce qu'il a fait en rapportant de ces deux courses un total de 29 points, contre 21 l'année dernière et seulement dix il y a deux ans.

"On peut être contents de cette quatrième place [à Austin]. Marc et Cal [Crutchlow] ont perdu beaucoup de points et pour le championnat c'est très important. Je suis content d'aller à Jerez comme ça. Je suis premier au championnat, mais pas pour cette raison : je le suis car nous sommes très proches. Il s'agit plus des sensations que j'ai avec la moto. En partant de la 13e position sur la grille, on a montré plus de vitesse que l'année dernière", pointe-t-il.

Mal qualifié au Texas, Dovizioso a en effet réussi à dépasser sept pilotes, tout en profitant des chutes à l'avant de la course, pour accrocher la quatrième place, à seulement une seconde du podium. "Ça ne fait que confirmer qu'on peut se battre pour le championnat et ça confirme les raisons pour lesquelles on s'est battu pour le titre ces deux dernières années, parce que même en étant dans une mauvaise situation on a gardé notre calme et on a essayé d'obtenir le maximum", se félicite-t-il. "Malheureusement, les EL2 et les qualifications ne se sont pas passés comme on l'aurait voulu, mais toujours pour un petit rien. C'est difficile, tout le monde est très rapide, la plupart des pilotes ont une bonne moto et il n'est donc pas facile d'être toujours parfait."

Andrea Dovizioso, Ducati Team

Andrea Dovizioso, Ducati Team

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Podium : Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team

Podium : Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Jouer un championnat à quatre, comme il le pressent, risque en effet de changer la donne tout au long de la saison, et la menace de contre-coups aussi lourds que celui qu'il a subi lors des qualifications texanes pèsera toujours lorsque l'un ou l'autre se trouvera plus en difficulté sur une piste. Selon Dovizioso, c'est, globalement, toute l'approche stratégique des courses qui peut en être chamboulée, mais possiblement avec un effet positif si cela bride quelque peu les adversaires.

"Quand on se bat contre cinq pilotes, qui ont la vitesse pour jouer la victoire en course, mais qu'il n'y en a que deux qui jouent le titre, c'est une chose. Si par contre on est quatre pilotes à jouer le titre, cela peut aussi avoir un effet positif quant aux stratégies et aux risques à prendre. Certains résultats peuvent être plus difficiles à obtenir", concède-t-il, "mais quand on est à la limite et que l'on doit décider si on donne le tout pour le tout ou bien s'il vaut mieux rapporter les points, c'est différent. D'un côté, c'est donc positif, car si on joue le titre il y a plus de tension et il faut réfléchir quand on fait certaines actions, tandis que les autres années il arrivait d'avoir certains pilotes qui voulaient gagner à tout prix la course alors qu'ils n'étaient pas en lice au championnat."

Fort des gros points amassés durant cette première partie du championnat, Dovizioso assure se sentir "heureux" et "confiant", et attend désormais avec impatience une série d'épreuves qui, sur le papier, peuvent s'avérer bien plus favorables à sa monture. "Je crois qu'à partir de Jerez on peut être plus compétitifs, être plus dans le coup", promet-il, bien décidé de ne pas laisser filer sa place de leader.

 
Rossi, entre satisfaction et prudence dans sa quête du titre

Article précédent

Rossi, entre satisfaction et prudence dans sa quête du titre

Article suivant

Le problème de Lorenzo à Austin serait "lié à l'électronique"

Le problème de Lorenzo à Austin serait "lié à l'électronique"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Corse
Auteur Léna Buffa