Ses sensations retrouvées, Quartararo arrive à Barcelone en favori

Fabio Quartararo est ravi des changements apportés à la Yamaha, qui lui donnent de bonnes sensations avec l'avant sur toutes les pistes, ce qui n'était pas le cas en 2019. Le Français fait figure de favori à Barcelone, circuit qui lui a toujours réussi.

Ses sensations retrouvées, Quartararo arrive à Barcelone en favori

Fabio Quartararo arrive à Barcelone dans une dynamique très positive, après quatre poles consécutives et deux podiums, un conquis à domicile sous la pluie du Mans, des conditions qui lui posaient difficulté jusque-là, suivi d'une victoire autoritaire au Mugello, ce qui fait de lui l'un des principaux favoris pour le GP de Catalogne.

En 2020, le circuit de Barcelone avait permis à Quartararo de décrocher l'un de ses trois succès de la saison, mais aussi l'un de ses trois seuls podiums de l'année. La Yamaha était très inconstante, capable de mener ses pilotes à la victoire sur certaines pistes mais nettement plus en retrait sur d'autres, les pilotes ciblant différentes faiblesses, d'un manque d'adhérence à une absence de véritable évolution sur la machine en cours de saison. Le Français se plaignait surtout d'un comportement inconstant à l'avant.

Lire aussi :

Cette année, les M1 sont performantes sur tous les circuits et dans les deux courses qui ont échappé au constructeur d'Iwata, Quartararo paraissait dominateur, mais l'arm-pump ressenti à Jerez et la pluie du Mans en ont décidé autrement. Le leader du championnat se réjouit d'avoir désormais une moto lui permettant de se battre sur tous les terrains et dotée d'innovations qu'il demandait, à l'image du holeshot à l'avant introduit au Mugello.

"Je suis très content", a déclaré Quartararo en conférence de presse à Barcelone. "L'an dernier, c'était dur d'être performant parce que les sensations n'étaient pas là à l'avant. J'avais beaucoup de mal. À partir du test au Qatar, j'ai retrouvé les sensations de 2019, qui me faisaient défaut l'an dernier. C'était très irrégulier l'an dernier. Sur certaines pistes j'étais rapide, et en arrivant à Valence, où j'étais très rapide en 2019, ça a été un désastre. Cette année, j'ai eu ces sensations sur toutes les pistes."

"Ils ont énormément amélioré les sensations à l'avant depuis l'an dernier, et avec le holeshot device que je demandais depuis le Qatar, on sait que si on ne prend pas un bon départ, c'est dur de doubler. Quand il y a un ou deux pilotes devant, ce n'est pas si dur, mais dès qu'on est dans un groupe, c'est très dur. Ils ont fait un excellent travail. Le premier départ a été bon au Mugello. Il faut toujours faire de petits progrès. Ils ont fait un excellent travail."

Lire aussi :

Tous les signaux sont donc au vert pour Fabio Quartararo avant Barcelone, circuit sur lequel il a brillé dans toutes les catégories et décroché son premier podium en MotoGP il y a deux ans : "C'est une piste que j'aime beaucoup. Même en Moto3 je roulais bien. En Moto2, j'y ai décroché ma première victoire. Mes deux années en MotoGP ici ont été très bonnes, un podium et une victoire. C'est une piste qui convient vraiment à mon pilotage et on va essayer d'avoir un bon week-end de course."

"Je pense que je peux garder beaucoup de vitesse [sur ce circuit]", a-t-il ajouté. "L'an dernier, dans le dernier secteur, j'étais l'un des meilleurs. C'est une piste douce, il n'y a pas de changement de direction agressif. Tout est vraiment doux et je pense que je suis agressif, mais quand même assez doux. C'est une piste qui convient assez bien à mon pilotage."

partages
commentaires

Related video

Sylvain Guintoli ne remplacera pas Álex Rins à Barcelone
Article précédent

Sylvain Guintoli ne remplacera pas Álex Rins à Barcelone

Article suivant

Petrucci ne sera "pas triste" si sa carrière en MotoGP s'arrête

Petrucci ne sera "pas triste" si sa carrière en MotoGP s'arrête
Charger les commentaires