Iannone fait un pas en arrière et 15 en avant !

partages
commentaires
Iannone fait un pas en arrière et 15 en avant !
Par : Léna Buffa
25 mars 2017 à 13:30

Le pilote Suzuki a créé la surprise en EL3, avec un bond de 15 places rendu possible par le retour à une ancienne solution technique. De quoi lui redonner confiance !

Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing; Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

C'est un Andrea Iannone plein d'interrogations qui s'est présenté cette semaine à Losail pour son premier Grand Prix avec Suzuki, et le scénario a changé du tout au tout en à peine 24 heures. "Il est clair qu'en ce moment, on a pas mal de difficultés, mais on va continuer à se retrousser les manches et, séance après séance, on va essayer de progresser", promettait-il jeudi soir après de premiers essais qui n'avaient visiblement pas permis d'arranger ses difficultés.

Une promesse qui s'est finalement transformée en prédiction, car vendredi soir le pilote italien a soudainement enchaîné les meilleurs partiels des EL3 les uns après les autres. À moins de deux minutes de la conclusion, il est allé chercher un chrono de 1'54"848, représentant pour lui un gain de plus d'une seconde et demie dans cette séance. Ce chrono sera ensuite battu par Maverick Viñales pour 14 millièmes, mais il lui a en tout cas permis de bondir de la 17e à la deuxième place du classement combiné.

D'où est venue cette amélioration si forte et si soudaine ? D'un rétropédalage dans la façon de gérer le train avant, indique le pilote italien. "On était inquiet, on a commencé à nourrir de plus grandes inquiétudes à partir du dernier test parce que le problème était assez important, et on a essayé de tout faire pour améliorer cette situation avec le train avant et on n'y est pas arrivé. Depuis le début de l'année on n'avait changé qu'une seule chose à l'avant, et au final après avoir écumé tous nos tests, on a décidé de revenir en arrière vers une ancienne solution. On a alors vu que mon feeling est revenu, or quand les sensations reviennent il est possible d'attaquer plus", explique-t-il à Sky Sport.

Une solution longuement recherchée

Au guidon d'une moto qu'il juge plus compétitive et plus régulière, Andrea Iannone a retrouvé toute son efficacité dans le time attack mené vendredi soir. Une performance qui paraît apporter un certain soulagement.

"On a beaucoup souffert de ces problèmes avec l'avant depuis Sepang, or à Sepang on avait introduit une nouveauté à l'avant et cela nous a probablement fait dévier du bon chemin et nous a mis en difficulté pour tous les tests – même si en termes de rythme, ça n'a pas été mal en Australie", explique-t-il.

"Je suis content qu'on ait réussi à conserver notre lucidité et notre calme. Avec patience et implication, on est revenu là où l'on voulait être, mais ça n'est pas facile", souligne Andrea Iannone. "On a connu trop de problèmes, on a eu beaucoup de difficultés pendant le dernier test, alors terminer en haut du classement et très proche de la première place, c'est une très bonne sensation. Le team a très bien travaillé. Chaque fois que j'ai repris la piste, mon feeling avec la moto a beaucoup progressé et c'est le plus important."

Avec une GSX-RR qui lui procure à présent de meilleures sensations, le pilote au numéro 29 veut continuer à progresser, notamment sur l'arrière de la machine, et entend poursuivre son travail pour ne plus seulement être rapide sur le tour lancé mais sur la durée. "Maintenant il faut améliorer le rythme de course, où l'on perd quelques dixièmes, et cela sera la priorité de notre travail de [samedi]", prévient-il.

Prochain article MotoGP
Une séance ajoutée au programme MotoGP pour rouler sur le mouillé

Previous article

Une séance ajoutée au programme MotoGP pour rouler sur le mouillé

Next article

Pedrosa : difficile de se pencher sur les réglages dans ces conditions

Pedrosa : difficile de se pencher sur les réglages dans ces conditions

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Andrea Iannone
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions