La lettre de la Yamaha M1 à Valentino Rossi

Onze ans après la lettre d'amour que Valentino Rossi a écrite à sa Yamaha YZR-M1, la moto lui a répondu à l'heure des adieux du Docteur au MotoGP...

Lorsqu'il a décidé de relever le défi Ducati et de quitter Yamaha, Valentino Rossi a mis fin à une histoire d'amour de sept ans avec une machine pour laquelle il avait eu un véritable coup de foudre. Il arrivait de Honda lorsqu'il se sont rencontrés, en 2004, et avait même dû attendre le début de l'année pour réaliser ses premiers tours de roue, le HRC n'ayant pas donné son accord pour qu'il participe aux essais de fin 2003.

Entre le Docteur et sa machine, le succès fut immédiatement au rendez-vous : en remportant le premier Grand Prix 2004 avec la M1, Rossi réalisait une prouesse historique puisqu'il avait également gagné sa dernière course avec la Honda. Dans la foulée, il décrocherait le titre cette année-là, réalisant un exploit que seul Eddie Lawson avait su produire avec deux marques différentes en deux ans.

Durant leur premier mariage, Rossi et Yamaha ont remporté… 46 victoires. Quatre titres sont venus compléter le palmarès déjà fourni du Docteur, avant qu'il choisisse donc de se laisser tenter par un autre défi, celui d'aller chercher le succès avec cette fois un constructeur italien. Au moment de quitter sa belle, Valentino Rossi lui avait écrit une lettre d'amour, restée dans les moments marquants de son parcours.

De l'eau a coulé sous les ponts depuis. L'aventure Ducati fut un échec et Rossi revint bien vite vers sa belle. Neuf autres saisons allaient suivre, sans titre certes mais avec encore dix victoires partagées. Pilote le plus victorieux avec Yamaha, il est aussi celui qui l'a le plus menée au succès au cours d'une même saison (11 fois en 2005) et le seul à avoir pu enchaîner avec elle cinq victoires d'affilée (en 2005 et en 2008), autant de statistiques qui symbolisent la réussite de leur union et la place qu'elle gardera dans l'Histoire.

À 42 ans, le nonuple Champion du monde en termine à présent et la M1 n'a pas oublié leur riche parcours commun. Par le biais de Yamaha, elle lui a transmis à son tour une lettre… La voici :

Je me souviens de ce samedi 24 janvier 2004 comme si c'était hier. Notre premier rendez-vous en Malaisie. Cela faisait tellement longtemps que j'attendais quelqu'un comme toi. J'étais nerveuse, mais ce fut un coup de foudre pour nous deux. J'ai su instantanément que notre relation serait véritablement spéciale. Nous avons ressenti cette étincelle indéniable, de celles qui ne se produisent qu'une fois dans la vie, et toutes les pièces du puzzle se sont assemblées.

Je n'oublierai jamais ce moment où nous nous sommes arrêtés dans l'herbe, à Welkom en 2004. Rien que nous deux, qui avons réalisé que toi et moi ensemble, ça fonctionnait bien, et que ce n'était que le début. Ensemble, nous avons gagné quatre titres MotoGP et 56 courses. Nous avons apporté de la joie à des millions de personnes dans le monde entier et créé des souvenirs qui dureront toute une vie. Nous avons écrit l'Histoire, parce que nous avons travaillé en ne faisant qu'un et fait ressortir le meilleur l'un de l'autre.

Tu m'as rendu forte à nouveau. Tu m'as fait me sentir respectée à nouveau. Tu m'as fait me sentir aimée à nouveau. Il n'y que toi, Valentino, qui avais le pouvoir de faire ça. Et je t'ai vraiment fait confiance. Je t'ai soutenu de tout cœur. J'ai mené toutes tes batailles avec toi. Il n'y a que moi qui pouvais rendre la course moto excitante à tes yeux jusqu'à la toute fin.

Depuis notre premier baiser dans l'herbe à Welkom jusqu'à notre dernière danse à Valence cette année, nous avons vécu tellement d'aventures extraordinaires. Et puis il y a eu nos voyages si spéciaux, à Laguna Seca en 2008 et en Catalogne en 2009. Personne ne pouvait réaliser des attaques comme les nôtres à l'époque, pas vrai ? Il y eut Assen aussi, en 2009, quand je t'ai aidé à gagner ta 100e course. C'était magique !

Je t'ai porté durant 16 années dans ton incroyable carrière. Mais toi aussi, tu m'as portée dans ton cœur. Du Mugello au Motegi, de Silverstone à Sepang et de Barcelone à Buriram, nous avons toujours été là l'un pour l'autre. Je t'ai tout donné, comme tu l'as fait également pour moi.

La seule chose que je chérirai toujours, ce sont nos discussions sur la grille. C'était toi et moi contre le reste du monde. Entre toi et moi, c'était "Ride or Die". Malheureusement, même les plus belles histoires d'amour ont une fin. Valentino, tu fais partie de moi. Partie de mon histoire. Partie de qui je suis aujourd'hui et de qui je serai encore longtemps après notre séparation. Notre lien est vraiment spécial, et tu vas me manquer plus que tu ne le sauras jamais.

Grazie, Valentino.

Lire aussi :
partages
commentaires
Championnat - Ducati titré chez les équipes, Martín meilleur rookie
Article précédent

Championnat - Ducati titré chez les équipes, Martín meilleur rookie

Article suivant

Zarco : "Une course de merde" à cause d'un départ manqué

Zarco : "Une course de merde" à cause d'un départ manqué
Charger les commentaires