Márquez : "L'objectif principal ? Essayer d'attaquer et d'être compétitif"

partages
commentaires
Márquez :
Par : Willy Zinck
6 sept. 2018 à 17:36

C'est en leader confortable que l'Espagnol s'avance en Italie ce week-end. Pas de quoi l'inciter à baisser de rythme cependant, même sur un circuit qui n'aura d'yeux que pour ses représentants transalpins.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

La chasse à Marc Márquez va pouvoir reprendre ! Deux semaines après l'annulation du Grand Prix de Grande-Bretagne, où ses adversaires ont perdu une précieuse cartouche pour tenter de le rattraper au championnat, ces derniers vont remettre l'ouvrage sur le métier ce week-end à Misano.

Mais avec l'équivalent de plus de deux victoires de retard sur le quadruple Champion du monde (voire même trois dans le cas des pilotes Ducati), la tâche sera loin d'être facile. Le leader du championnat sait d'ailleurs occuper une position avantageuse, et n'a pas manqué de souligner ces dernières semaines qu'il pourrait privilégier la stratégie si le besoin s'en faisait ressentir.

Pas question de se relâcher pour Márquez

Est-ce à penser que l'Espagnol serait prêt à se reposer sur ses lauriers en cette fin de saison ? Certainement pas ! Comme il a déjà pu le démontrer sur d'autres circuits, comme en Autriche, le numéro 93 est aussi disposé à faire parler la poudre s'il juge la victoire à sa portée.

"L'objectif, c'est d'augmenter cet avantage", assène-t-il. "C'est l'objectif principal, d'essayer d'attaquer et d'être compétitif. Nous savons qu'ils ont participé à des tests ici il y a deux semaines. Donc au début, peut-être que nous allons débuter un peu plus loin que sur d'autres circuits, mais nous allons jouer de patience et essayer de travailler dur en vue de dimanche."

Lire aussi :

Et ce n'est pas le fait d'évoluer en terrain hostile, sur le circuit de Misano à proximité directe du giron de Valentino Rossi, qui va dissuader Márquez de jouer son va-tout cette année. Loin de subir la pression d'un public tout acquis à la cause du Docteur, c'est la satisfaction de mener les débats cette année et d'être à l'aise sur sa machine qui l'emporte pour celui qui a tenté une réconciliation publique avec le héros local. "Tout ce que je ressens, c'est que je mène le championnat, et je pilote très bien avec la moto. C'est un moment agréable pour moi," a-t-il commenté, quelques instants après être resté la main tendue devant les caméras et les appareils photo, alors qu'il l'offrait à Rossi.

Néanmoins, l'adversaire principal à Misano pourrait bien être Ducati, dont les machines sont inscrites dans une bonne dynamique depuis plusieurs manches désormais. "Les deux Ducati sont les plus dangereuses", a confirmé Márquez au cours d'une interview auprès de la chaîne italienne TV8. "Elles ont participé à un test il y a peu de temps, elles devraient donc être dans le coup dès le début. Elles seront les plus rapides d'ici à la fin de la saison. Ce qui est bien c'est que nous pouvons un peu gérer [l'avance au championnat]."

Lire aussi:

Avec Oriol Puigdemont

Prochain article MotoGP
À Misano, Dovizioso pense avoir la vitesse pour une 3e victoire 2018

Previous article

À Misano, Dovizioso pense avoir la vitesse pour une 3e victoire 2018

Next article

Lorenzo : "Rossi se comporte comme un enfant" face à Márquez

Lorenzo : "Rossi se comporte comme un enfant" face à Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Catégorie Jeudi
Pilotes Marc Márquez Shop Now
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview