Bagnaia : "Quartararo et la Yamaha ont une longueur d'avance"

Pecco Bagnaia et Gigi Dall'Igna reconnaissent la supériorité du duo Fabio Quartararo-Yamaha à la mi-saison mais espèrent des progrès sur la Ducati pour revenir dans la lutte.

Bagnaia : "Quartararo et la Yamaha ont une longueur d'avance"

Fabio Quartararo s'est battu pour les premières places à chaque course depuis le début de la saison. Le podium n'a échappé au Français que deux fois, à Jerez et à Barcelone, mais il était à chaque fois dans la lutte en tête avant de rencontrer des problèmes, un arm-pump au GP d'Espagne et multiples mésaventures en Catalogne, dont l'ouverture de sa combinaison. Les deux dernières courses avant la pause estivale lui ont permis de faire le break sur ses rivaux dans la bataille pour le titre, grâce à une troisième place au Sachsenring suivie d'une victoire à Assen.

Pecco Bagnaia, leader du championnat avec un point d'avance sur Quartararo après Jerez, a glissé à la troisième position du classement général cinq courses plus tard, avec un retard chiffré à 47 points. Face à un pilote Yamaha performant sur tous les terrains et même vainqueur sur un Mugello promis aux Ducati, le représentant de l'équipe officielle de Borgo Panigale se sent trop limité pour jouer les premières places actuellement, ce qui s'est illustré à Assen.

"J'ai fait de mon mieux et j'ai tout essayé pour me battre avec Fabio, Taka [Nakagami] et Marc [Márquez], mais nous devons faire des progrès car si nous voulons avoir une chance de nous battre pour le titre," a déclaré Bagnaia. "Nous devons faire mieux : je dois progresser en tant que pilote, et la moto doit progresser pour devenir meilleure, donc nous avons beaucoup de travail. Je vais beaucoup me concentrer pendant cette pause estivale pour être préparé et plus prêt en Autriche. J’aimerais beaucoup discuter avec l'équipe pour trouver quelque chose qui puisse nous aider car en ce moment Fabio et la Yamaha ont une longueur d’avance sur nous."

Lire aussi :

Ducati n'a manqué le podium que dans trois courses cette année, dont les deux dernières. Le Sachsenring et Assen étaient deux pistes peu taillées pour les caractéristiques de la puissante Desmosedici et Gigi Dall'Igna estime que le rendez-vous néerlandais a été le plus compliqué de la saison pour ses troupes, la machine italienne étant peu à l'aise face à l'agile Yamaha dont disposaient Fabio Quartararo et Maverick Viñales, auteurs d'un doublé.

"Félicitations à nos principaux rivaux qui, en ayant mieux interprété cette course, ont montré leur supériorité sur cette piste, qui s'est avérée la plus difficile de toute la saison pour nous jusque-là", a écrit le directeur général de Ducati Corse dans sa chronique sur LinkedIn. "Nous devons encore améliorer certains éléments de la moto, comme l'a montré le fait que nous perdions trop de terrain sur des parties de la piste où se faisait la différence, même si nous étions meilleurs dans d'autres portions. Nous sommes passés près du podium avec [Johann] Zarco, mais à essayer de rester avec nos rivaux, nous étions tout le temps à la limite et cela a mené à des erreurs."

Des erreurs illustrées par la chute de Jack Miller et par la pénalité infligée à Pecco Bagnaia, coupable de trop nombreux passages en dehors des limites de la piste. Dall'Igna est déterminé à fournir à ses pilotes une machine plus performante pour leur éviter des prises de risques aux conséquences potentiellement néfastes. "Nous ne sommes pas satisfaits de cette situation : de nouveaux progrès sont nécessaires et au cours du prochain mois, nous allons tout faire pour ça, afin de retrouver un meilleur niveau de compétitivité dans les prochaines courses, en faisant tous les efforts possibles et, tous ensemble, rattraper les points que nous n'avons pas pu marquer au championnat."

Avec Chloé Millois

partages
commentaires

Related video

La demi-saison de Joan Mir "en dessous" de ses attentes

Article précédent

La demi-saison de Joan Mir "en dessous" de ses attentes

Article suivant

Pol Espargaró souffre d'un "manque de connaissance" de la Honda

Pol Espargaró souffre d'un "manque de connaissance" de la Honda
Charger les commentaires