Une première journée pour (presque) rien pour Ducati

Le constructeur transalpin a obtenu des résultats honorables lors de la première journée d'essais en Aragón, mais ne ses pilotes auraient sans doute préféré pouvoir travailler sur les réglages en vue de la course.

W.Z., Aragón - Alors qu'elle dispose d'un pilote encore en lice pour le titre, c'est avec une certaine fébrilité que l'équipe Ducati a abordé cette 14e manche du championnat, sur le tracé d'Aragón.

Il faut dire qu'avec Andrea Dovizioso en tête du classement des pilotes, à égalité de points et de victoires avec Marc Márquez, le moindre faux pas à désormais cinq courses de la fin de saison promet d'être rédhibitoire.

Et bien que les troupes de Bologne aient remporté la première épreuve qui s'est déroulée sur le MotorLand, en 2010 par le biais de Casey Stoner, celles-ci gardent en mémoire le douloureux souvenir de l'an passé, où les deux Desmosedici officielles n'avaient pas tenu la distance en course et fini en dehors du top 10, la faute à une dégradation prononcée des pneumatiques.

Cette saison, et compte tenu des enjeux, un tel résultat est purement inenvisageable pour les Rouges, et surtout pour Dovizioso. Nul doute que l'Italien aurait donc préféré bénéficier d'une météo clémente dès le premier jour d'essais pour pouvoir d'emblée travailler sur la gestion de ses gommes afin de ne pas se retrouver dans une situation aussi délicate que l'an passé. 

Pas de temps à perdre pour Ducati

Mais les conditions climatiques, pour le moins capricieuses vendredi, n'ont pas permis de chausser les pneus slicks et ont fait perdre un temps de roulage précieux au numéro 4, qui se désolait à l'issue des deux premières séances d'essais libres du déroulé de la journée, en dépit d'une position aux temps combinés respectable (huitième). "Ce ne fut pas une journée très importante, car les conditions n'ont pas permis de tester quelque chose", a-t-il ainsi regretté.

Le champ des possibles concernant les réglages étant restreint, le pilote Ducati a tout de même pu entamer une ébauche de réglage au niveau de l'électronique, faute de mieux. "Tout le monde est sorti parce que c'était le premier jour, et de trouver ce premier feedback en vue de la course", reprend-il. "Mais il n'y avait pas suffisamment d'eau, donc personne n'a pu travailler sur [les pneus pour] le mouillé, et à l'inverse on ne pouvait pas chausser les slicks, donc c'était juste bien pour régler un peu l'électronique dans ces conditions, mais je n'ai pas fait beaucoup de tours car il n'y avait pas vraiment de raisons pour le faire."

Son coéquipier Jorge Lorenzo a, lui, terminé la journée à la deuxième position, derrière le meilleur chrono signé Dani Pedrosa. Après son impressionnant high-side il y a deux semaines à Misano sur le mouillé, le Majorquin, vainqueur ici en 2014 et 2015 avec Yamaha, semble adepte de la philosophie consistant à remonter en selle le plus vite possible après une chute.

Pour le meilleur, au regard de son niveau de performance ce vendredi. "Ce fut [un premier jour] plutôt positif, même si les conditions n'étaient pas parfaites", a-t-il reconnu. "Ce n'était pas complètement mouillé, et pas non plus complètement sec. Nous n'avons donc pas pu obtenir des conclusions quant à ce que pourra être notre niveau de performances demain [ce samedi]. Ce devrait être sec, et nous devrions être compétitifs. Sixième dans la matinée, et deuxième dans l'après-midi, c'est OK."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Andrea Dovizioso , Jorge Lorenzo
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions