MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rins ne sait pas "ce qu’il s’est passé"

partages
commentaires
Rins ne sait pas "ce qu’il s’est passé"
Par :
31 mars 2019 à 11:40

Le pilote Suzuki est passé complètement à côté de ses qualifications et n’est pas parvenu à véritablement progresser entre vendredi et samedi. Malgré cette contre-performance et sa place loin sur la grille, il croit à ses chances de pouvoir se rattraper en course.

Álex Rins fait partie des surprises des qualifications du Grand Prix d'Argentine, mais pas dans le sens espéré. Lui qui avait été si performant durant la pré-saison et au Qatar s’est retrouvé à stagner en cette deuxième journée et n’est pas parvenu à passer en Q2. Pire encore, il a réalisé son moins bon résultat du week-end lors des qualifications en se classant 16e.  

Lire aussi:

"Les qualifications ne se sont pas bien passées. En EL4 nous nous sommes sentis forts, nous avions un bon rythme, mais au moment de faire un tour rapide nous avons eu du mal. Nous avons peu progressé comparé à hier, seulement de quelques millièmes, et nous ne sommes pas habitués à voir ça. Nous allons analyser les données avec calme", a-t-il déclaré.

Avant même d’en savoir plus, le pilote de 23 ans avait déjà une idée de la cause de son résultat : "Le problème que j’ai vu et ce qui m’a manqué, c’est de ne pas avoir de traction à l’arrière de la moto." Au vu de la place de son coéquipier, Joan Mir, qui ne partira que 19e, ce problème semble être général chez  Suzuki . "Mir est plus ou moins dans les mêmes temps que moi. Nous devons progresser car c’est très difficile de partir du fond de la grille", a-t-il ajouté.

"Nous sommes très loin du Qatar. Je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé, nous donnons le maximum avec l’équipe." Il est vrai que le rythme de l’Espagnol étonne au vu de la très belle course qu’il a réalisée sur le tracé de Losail il y a trois semaines. Néanmoins, il s’était classé aux mêmes positions en essais libres et ne s’était qualifié que dixième, avant de se battre pour la victoire le lendemain.

Tout n’est donc pas perdu, et Rins se concentre déjà sur la dernière journée de ce Grand Prix, qui pourra marquer un tournant dans son week-end. "L’objectif de [dimanche] sera de prendre un bon départ et d’être attentif à comment se déroulera la course", a-t-il expliqué. "Le départ sera la clé, que ça soit sur le sec ou sur le mouillé. Il faudra profiter du moindre espace pour doubler."

L’incertitude de la météo sera un élément à prendre en compte, mais le pilote espagnol reste extrêmement motivé, quoi qu’il advienne. "Demain il va pleuvoir. Ce n’est pas sûr à 100%, mais quand même à 80%. Peu importe les conditions, bonnes ou mauvaises, nous allons tout donner. Nous ne baissons pas les bras. Certes, nous n’avons pas réalisé notre meilleure qualification mais je vais me donner au maximum et essayer de dépasser autant de pilotes que possible", a-t-il conclu.

 
Article suivant
Les meilleures photos du samedi en Argentine

Article précédent

Les meilleures photos du samedi en Argentine

Article suivant

Le choix des pneus encore perturbé par la météo

Le choix des pneus encore perturbé par la météo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Auteur Charlotte Guerdoux