SRT Yamaha attend Dovizioso et offre le guidon à Xavi Vierge pour Aragón

Tandis que l'équipe SRT Yamaha attend de pouvoir formaliser les détails de son union probable avec Andrea Dovizioso à compter de Misano, l'équipe se penche également sur l'attribution à Xavi Vierge du guidon pour la manche plus immédiate d'Aragón.

SRT Yamaha attend Dovizioso et offre le guidon à Xavi Vierge pour Aragón

Le Sepang Racing Team (SRT) a offert à Xavi Vierge la possibilité de disputer sa première course MotoGP en Aragon, où il prendrait la place occupée par Jake Dixon à Silverstone, est en mesure d'écrire Motorsport.com.  

En cette période de pénurie de pilotes chez Yamaha, avec Franco Morbidelli toujours en convalescence après son opération du genou gauche et Maverick Viñales définitivement absent de la liste des pilotes du constructeur, les deux équipes qui concourent sur des motos Yamaha ont du mal à aligner suffisamment de pilotes sur chaque Grand Prix.

Ce week-end, le vide laissé par Viñales dans l'équipe d'usine est comblé par Cal Crutchlow, tandis que l'absence de Morbidelli dans l'équipe SRT a permis à Jake Dixon de faire ses débuts sur un prototype MotoGP vendredi. Le Britannique court actuellement pour l'équipe SRT Moto2 et sa promotion pour cet événement à domicile, sur le tracé de Silverstone, était parfaite pour toutes les parties. La même démarche est poursuivie par SRT avant la prochaine étape du calendrier à Aragón, où, selon Motorsport.com, Vierge aura la chance de faire ses débuts en MotoGP. Une telle offre peut sembler exceptionnelle en cours de saison pour tout pilote Moto2. Cependant, l'Espagnol émet encore quelques réserves car tous les pilotes non-titulaires ayant roulé sur la M1 ont rencontré des difficultés.

Lire aussi :

Une moto 2019 en deçà du niveau des autres Yamaha

La Yamaha attribuée à Morbidelli est la seule des quatre sur la grille qui correspond à la spécification "B", ce qui signifie que sa base repose sur le modèle 2019. Avec elle, le pilote romain a terminé deuxième du championnat du monde la saison dernière, devant les trois autres pilotes de la marque, qui s'alignaient pourtant avec la M1 de spécification "A" ; celle qui pourrait être définie comme la plus évoluée. Le meilleur pilote 2020 de la marque a cependant dû faire face à une certaine frustration lorsque Yamaha a pris la décision de s'en tenir à son contrat avec SRT et continuer à lui confier un modèle obsolète pour la saison 2021, avant qu'une blessure ne vienne encore plus mettre à mal sa saison. "Nous n'avons pas reçu la moindre évolution depuis le début de l'année", déclare à Motorsport.com une source bien renseignée sur ce qui se passe dans le garage SRT. "Il est clair qu'à l'heure actuelle, la moto d'usine a une longueur d'avance sur l'autre", ajoute cette voix autoritaire.

Les chiffres ne mentent pas : avant son opération du genou en juin, Morbidelli comptait 40 points à son tableau personnel, soit 37 de moins qu'à la même époque en 2020. Tous ceux qui ont remplacé l'Italo-Brésilien ont eu du mal, de Garrett Gerloff à l'expérimenté Cal Crutchlow. Le cas du pilote de Coventry est particulièrement frappant : lors des deux courses en Autriche, où il a roulé avec la moto de Morbidelli, jamais le pilote d'essais officiel Yamaha n'a réussi à s'extraire des dernières places sur les feuilles de temps. Ce week-end, à Silverstone, sur la M1 d'usine, le Britannique a fait un grand pas en avant (terminant 13e en EL3 et pouvant encore espérer un passage en Q2).

En attendant Dovizioso...

Andrea Dovizioso finalise de son côté les derniers détails du contrat qui lui permettra de revenir dans le Championnat du Monde MotoGP sur une SRT Yamaha pour les dernières courses de la saison. Dans un mouvement à trois, l'équipe malaisienne fera venir le pilote de Forlì au plus tôt à Misano, pour combler le vide que laissera Franco Morbidelli à son retour (théoriquement aussi à Misano) lors de sa montée dans l'équipe d'usine. Le contrat du pilote romain est avec SRT (et non Yamaha) : une circonstance qui permet à l'équipe malaisienne de négocier avec Yamaha en vue de la prochaine saison. SRT cherche à ce que la marque accepte de lui fournir une M1 2022 à des conditions favorables, ce qui est la condition non négociable de Dovizioso pour signer. Si tout se concrétise, ce qui pourrait très bien arriver dès ce week-end, le #04 fera très probablement ses débuts à Misano, où le line-up qui héritera de la structure SRT après le départ de son sponsor Petronas devrait être dévoilé...

Lire aussi :

 

 

partages
commentaires
EL3 - Miller bat le chrono de Quartararo, Zarco envoyé en Q1
Article précédent

EL3 - Miller bat le chrono de Quartararo, Zarco envoyé en Q1

Article suivant

Miller sent que la Ducati a gagné en agilité à Silverstone

Miller sent que la Ducati a gagné en agilité à Silverstone
Charger les commentaires