Newey Jr - Mon nom ne m'apporte "pas grand-chose"

Harrison Newey, fils du très connu ingénieur Adrian Newey, affirme que son père ne veut pas qu'il soit l'objet d'un traitement préférentiel dans sa carrière de pilote.

Âgé de dix-sept ans, Newey court dans deux disciplines cette année : en ADAC F4 (en Allemagne) et en BRDC F4 (en Grande-Bretagne). L'Anglais est bien conscient de l'attention créée par son nom de famille autour de lui, mais déclare "ne pas en tirer grand chose".

"Mon père, en ce qui le concerne, veut que j'aie la même voiture que tout le monde," fait savoir Newey. "C'est bien suffisant, vraiment. Je suis un jeune pilote qui essaie de faire ses preuves, donc quel est l'intérêt d'avoir la meilleure voiture? Ce n'est pas ainsi que l'on fait ses preuves."

En ADAC F4, le Britannique fait équipe chez Van Amersfoort Racing avec un autre pilote au nom célèbre qui fait ses débuts en monoplace : Mick Schumacher. Il est deux places derrière l'Allemand au championnat, dix-septième, ayant manqué les trois courses du Red Bull Ring mais obtenu un top 5 à Spa-Francorchamps.

"Il y a beaucoup d'accidents dans le championnat et il semble que j'aie été impliqué dans quelques uns d'entre eux," poursuit Newey, qui s'est qualifié dans le top 10 à toutes les courses sauf une, mais n'a fini dans les points que quatre fois.

Toujours à la recherche d'une première victoire

Ses résultats sont meilleurs en BRDC F4, avec cinq podiums au compteur. Newey est actuellement cinquième au classement général, après le meeting de Brands Hatch où il a obtenu une première ligne, et une deuxième place à l'arrivée, mais est aussi passé par les graviers.

Malgré deux pole positions, Newey attend encore sa première victoire en monoplace : sa première pole, à Rockingham, a été suivie par un problème mécanique dans le tour de formation, alors que la deuxième, à Snetterton, a vu son coéquipier Will Palmer (frère de Jolyon) prendre un meilleur envol.

C'est Palmer, vainqueur de six courses en 2015, qui mène le championnat de BRDC F4 avec 108 points d'avance sur Newey, cinquième. Ce dernier est cependant motivé à se battre pour le titre jusqu'à ce qu'il soit mathématiquement impossible à obtenir, ce qui n'est pas encore le cas, avec trois meetings restants et 95 points disponibles par meeting.

A propos de cet article
Séries Other open wheel
Pilotes Adrian Newey , Harrison Newey
Type d'article Interview
Tags déclaration