Quand la 208 de Loeb roule... sur le pied d'un de ses rivaux

partages
commentaires
Quand la 208 de Loeb roule... sur le pied d'un de ses rivaux
Par :
14 juin 2017 à 15:45

Vainqueur de sa seconde finale de l'année, dimanche dernier en Norvège, Johan Kristoffersson semblait avoir le pied douloureux en descendant de sa Polo GTi du PSRX Volkswagen Sweden... Explications.

Timmy Hansen, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Le vainqueur Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sebastien Loeb, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX
Andreas Bakkerud, Hoonigan Racing Division Ford, Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen

Arrivé en leader du championnat à Hell, une position qu'il avait chipée à Mattias Ekström lors de la manche précédente en Grande-Bretagne, Johan Kristoffersson a bien cru y vivre l'enfer.

D'un point de vue purement sportif, la pluie tombée en abondance le samedi a semblé rendre la vie plus difficile aux Polo de son équipe PSRX, notamment lors des départs sur la piste humide. Mais ses malheurs avaient commencé bien avant cela et auraient pu perturber plus encore son week-end.

"Sur la pré-grille, vendredi, il y a eu un accident malheureux car mon pied droit a été coincé sous la voiture de Sébastien [Loeb]", a raconté le Suédois après la finale. "Il a fallu la reculer pour libérer mon pied, ce qui a été très douloureux. Mais ce n'était la faute de personne, juste une de ces petites choses qui arrivent."

Cela n'a pas empêché Kristoffersson de se classer quatrième à l'issue des manches qualificatives, dimanche en milieu de journée, avec même une victoire dans la troisième, le matin. Mais c'est juste après que son aventure du vendredi lui a causé le plus de soucis.

"Comme il n'y avait pas beaucoup de temps entre les demi-finales et la finale, c'est à ce moment là que ça m'a le plus fait mal, mais les antidouleurs ont aidé et j'irai à l'hôpital demain [lundi] pour faire regarder ça correctement."

C'est en vainqueur qu'il s'y est rendu, en s'étant jeté dans le tour Joker aussitôt après le départ pour se retrouver de justesse devant Andreas Bakkerud quand celui-ci l'a imité une boucle plus tard. Et le week-end s'est doublement bien terminé puisque "les rayons X n'ont montré aucun dégât osseux, et les ultrasons aucun dégât sur les ligaments", a indiqué le Suédois lundi sur son fil Twitter.

Optimiste pour Höljes

Contacté par Motorsport.com, un représentant de PSRX a pour sa part indiqué ce mercredi que "le pied a désenflé et la récupération commence, c'est-à-dire repos et [faire travailler la] circulation sans poids supplémentaire". Et que le pilote est optimiste pour la manche à venir du Championnat de Suède des Voitures de Tourisme (STCC, qu'il dispute également), ce week-end, ainsi que pour son rendez-vous national en World RX, dans deux semaines et demie à Höljes.

Article suivant
Bakkerud et la Focus RS de retour aux affaires

Article précédent

Bakkerud et la Focus RS de retour aux affaires

Article suivant

Le week-end pas si paradisiaque de Peugeot-Hansen à Hell

Le week-end pas si paradisiaque de Peugeot-Hansen à Hell
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Hell
Lieu Lånkebanen
Pilotes Sébastien Loeb , Johan Kristoffersson
Auteur Jean-Philippe Vennin