Evans prudent sur ses chances de titre après la "loterie" de la Turquie

Elfyn Evans ne pense pas avoir pris un avantage définitif au championnat en WRC, après sa victoire sur un Rallye de Turquie qu'il qualifie de "loterie". Le Gallois estime qu'un abandon pourrait encore tout changer, surtout après les soucis inédits rencontrés par Sébastien Ogier, son équipier chez Toyota.

Evans prudent sur ses chances de titre après la "loterie" de la Turquie

Elfyn Evans a pris la tête du Championnat du monde en remportant le Rallye de Turquie, et compte à présent une avance de 18 points sur Sébastien Ogier et de 27 unités sur Ott Tänak, tous deux touchés par des soucis techniques lors de l'épreuve de Marmaris. Avec deux rallyes à disputer, peut-être trois si le Monza Rallye Show intègre le calendrier, l'avance du Gallois est importante mais il n'y voit pas un avantage déterminant dans la course au titre.

"C’est mieux que l’inverse, [mais] je n’y pense pas trop", assure le pilote Toyota, alors que le WRC se rend en Sardaigne cette semaine. "Qui sait ce qu’il va se passer avant la fin de la saison ? Nous savons que tout peut changer avec un abandon. Nous devons garder la tête froide avant les prochains rallyes."

Lire aussi :

Evans a bénéficié des problèmes de plusieurs de ses rivaux au Rallye de Turquie. Thierry Neuville, en tête à l'entame de la dernière journée, a subi une crevaison, Ott Tänak a rencontré un souci de direction et Sébastien Ogier a cumulé les difficultés, avec des crevaisons, un problème électronique et enfin une casse moteur. Autant de circonstances qui donnent un goût amer à la victoire d'Evans.

"Je suis évidemment très heureux [mais] je dirais que ce n’est pas la victoire la plus agréable", précise le Gallois. "On ne souhaite jamais gagner dans de telles circonstances. Ce sont de gros points et c’est ce que nous voulions. C’était un peu une loterie. Nous n'avions pas de véritable influence sur cette situation. Cette fois, nous étions du bon côté. Par le passé, cela a joué en notre défaveur. Il faut prendre [cette victoire] et s’en satisfaire."

Deux problèmes "jamais rencontrés" sur la Toyota d'Ogier

L'équipier et rival pour le titre d'Elfyn Evans, Sébastien Ogier, a fait une très mauvaise opération au Rallye de Turquie, son abandon lui ayant fait perdre la première place du championnat, qu'il occupait depuis sa victoire au Mexique. Les différents problèmes rencontrés sur la Toyota ont été une surprise pour lui comme pour l'équipe puisqu'ils étaient inédits.

Lire aussi :

"Nous avons manqué de chance, avec deux gros problèmes que l’équipe n’avait jamais rencontrés", a expliqué le sextuple Champion du monde à Motorsport.com. "Je suis confiant, l’équipe va faire des analyses et faire tout son possible pour que cela ne se reproduise pas."

"Mais c’est de la mécanique, et en sport automobile, il est préférable de cumuler tous les problèmes le même week-end, plutôt qu’en avoir chaque week-end ! C’est sûr que dans un championnat si court, ce n’est pas bien d’avoir un week-end sans points, avec des casses techniques."

Tommi Mäkinen a présenté ses excuses à son pilote, privé d'une chance de victoire en Turquie. "Nous sommes vraiment, vraiment désolés pour ce qui est arrivé à Seb", a précisé le patron de l’équipe Toyota. "Il a manqué de chance, il aurait pu se battre pour la victoire."

partages
commentaires
Le WRC attend la décision de Hyundai pour 2022

Article précédent

Le WRC attend la décision de Hyundai pour 2022

Article suivant

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud