ES6 & 7 - Ogier revient à deux dixièmes de Mikkelsen

Dominé par son coéquipier chez Volkswagen et leader du rallye dans la première spéciale de ce samedi matin, le Champion du monde a ensuite refait son retard, le Norvégien étant parti à la faute.

ES6 & 7 - Ogier revient à deux dixièmes de Mikkelsen
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Volkswagen Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Ott Tänak, Raigo Molder, DMACK World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën DS3 WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Skoda Fabia R5
Armin Kremer, Pirmin Winklhofer, Skoda Fabia R5

À la faveur d'un meilleur choix de pneus, Andreas Mikkelsen a d'abord devancé Sébastien Ogier, son dauphin au classement général, de 1”5 sur les 14,73 km de Freisen-Westrich (ES6) pour porter son avance à 5”8.

J'ai un mix de deux tendres et deux durs, et c'était le mauvais choix. C'était sec ce matin [en quittant l'assistance] mais du crachin est tombé ensuite. Ce ne sera pas bon pour moi dans la prochaine”, assurait Ogier qui ne pensait pas que l'ES7 lui serait en fait favorable.

Je pense que les tendres sont le bon choix mais ça reste dur de faire une différence”, expliquait quant à lui Mikkelsen au point stop de l'ES6. “Il [Ogier] coupe tellement [dans les cordes] que la route est recouverte de poussière.”

Alors que la tendance semblait devoir logiquement se confirmer dans l'ES7 de Bosenberg (14,45 km), c'est au contraire Ogier qui a repris 5”6 au Norvégien, cinquième seulement de la spéciale derrière Jari-Matti Latvala (reparti en Rally2 tout comme Éric Camilli), Ott Tänak et Thierry Neuville.

Explication de Mikkelsen, qui ne compte donc plus que 0”2 d'avance : “On est allés tout droit à un carrefour et avons dû faire marche arrière. On a attaqué fort ensuite pour rattraper le temps perdu. C'est dommage mais nous restons dans la lutte.”

Toujours troisième du classement général à 11”1 du leader, Neuville, qui regrette de n'avoir embarqué que deux pneus tendres (et trois durs) ce matin du fait des conditions, est sorti dans un champ où il a laissé “peut-être deux secondes” avant de connaître une ES7 dénuée de problème malgré un “manque de traction dans les parties bosselées.”

Tänak distance Lefebvre

L'équipier du Belge chez Hyundai, Dani Sordo, a signé le troisième temps de l'ES6 bien qu'avec un seul pneu tendre, puis le sixième de l'ES7 en ayant “perdu un peu de temps en accrochant une balle de foin.” Il pointe désormais à 5”7 de Neuville au classement général alors que le troisième homme de l'équipe du constructeur coréen, Hayden Paddon, est huitième et peine à trouver de la confiance en pneus durs.

Ott Tanak, qui comptait 11”2 d'avance sur Stéphane Lefebvre au terme de la première étape vendredi soir sur sa Ford équipée de pneus DMACK (la seule World Rally Car qui ne soit pas en Michelin), a creusé l'écart grâce à un quatrième et un troisième temps.

Désormais à 21”4 de l'Estonien, le Calaisien, parti avec quatre pneus tendres et un dur sur sa DS3, s'est fait peur deux fois en partant en glisse dans l'ES6 et a jugé ses notes pas assez bonnes dans la suivante. Il conserve 34”4 sur la Ford M-Sport de Mads Østberg, toujours septième du classement provisoire.

 

Changement de leader

Esapekka Lappi, qui a signé le deuxième temps du WRC2 dans l'ES6 (derrière Pontus Tidemand) puis s'est montré le plus rapide dans l'ES7, a pris la tête de la catégorie aux dépens d'Armin Kremer qui s'est plaint d'une absence totale de grip de ses pneus tendres.

Les deux premiers passages dans la courte Arena Panzerplatte (2,87 km) débuteront à 10h22 et 10h33, avant le premier dans le gros morceau de cette deuxième étape et du rallye : la spéciale de Panzerplatte Lang et ses 40,80 km qui concluront la boucle matinale à partir de 10h51.

 

partages
commentaires
ES5 - Mikkelsen toujours leader avant un gros samedi
Article précédent

ES5 - Mikkelsen toujours leader avant un gros samedi

Article suivant

ES8 à 10 - Ogier nouveau leader, Lefebvre accidenté

ES8 à 10 - Ogier nouveau leader, Lefebvre accidenté
Charger les commentaires