Ogier : "Une des erreurs les plus stupides de ma carrière"

partages
commentaires
Ogier :
Par : Jean-Philippe Vennin
15 sept. 2018 à 15:54

Tous les efforts de Sébastien Ogier et de l'équipe M-Sport samedi matin puis en milieu de journée ont été anéantis l'après-midi par une sortie de route sans gravité mais qui a réduit à néant ses espoirs de podium.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Vue de la suspension de Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT

Sébastien Ogier est revenu au parc d'assistance d'Asparan, alors que l'après-midi de samedi était déjà bien entamée, avec une Ford Fiesta endommagée du côté droit après un choc contre un arbre dans la spéciale d'ouverture de la deuxième boucle du jour (ES11). Mais l'image était trompeuse, comme la expliqué le quintuple Champion du monde avant de revenir sur cette sortie de route.

"Les dégâts que l'on peut voir ne sont intervenus que quand on a retiré la voiture de l'endroit où elle était bloquée. Il n'y avait aucun dommage, à part sur un rétroviseur", a-t-il en effet précisé au micro de WRC All Live.

"C'est une des erreurs les plus stupides de ma carrière, je pense. À la sortie d'un virage à droite, presque une épingle, il y avait très peu de distance avant un autre gauche serré. Je n'allais pas vite du tout mais n'ai malgré tout pas bien entendu une note de Julien [Ingrassia]. J'ai freiné trop tard, suis sorti de la trace, j'ai glissé et me suis arrêté contre un arbre, très lentement."

Lire aussi:

Un incident de plus pour Ogier dans une journée déjà difficile avec la casse d'un triangle de suspension dans la deuxième spéciale de la matinée (ES9) suivie d'une longue partie de mécanique sur la liaison – étonnamment suivie d'un meilleur temps dans l'ES10 (en trois roues motrices seulement) avant que son équipe ne vienne au chevet de la voiture en remplaçant la suspension et une partie de la transmission à l'assistance de la mi-journée.

Tout cela pour rien, ou pas grand-chose, puisqu'Ogier ne peut plus guère espérer que repartir en Rally2 et marquer quelques points de bonus, dimanche, dans la Power Stage qui conclura le rallye.

"On a lutté très fort ce matin, on est revenus à l'assistance et on se battait encore pour de gros points... Il semble que les choses ne veuillent pas aller dans mon sens", a-t-il ajouté. "C'est comme ça, il y a des jours sans en sport mécanique et je suis sûr que nous reviendrons en forme."

 
Prochain article WRC
ES12 & 13 - Tänak solide leader au terme de la deuxième étape

Previous article

ES12 & 13 - Tänak solide leader au terme de la deuxième étape

Next article

Toyota ne pense pas avoir à donner de consignes

Toyota ne pense pas avoir à donner de consignes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Turquie
Catégorie Étape 2
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes M-Sport
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions