Coup double du nouveau champion OPC Challenge

partages
commentaires
Coup double du nouveau champion OPC Challenge
Peter Wyss
Par : Peter Wyss
11 oct. 2017 à 18:20

Il n'y a pas mieux. Thierry Kilchenmann, vainqueur de l’OPC Challenge 2017, s’est imposé dans les deux dernières manches lors du Slalom National d’Ambrì.

Elio Barbezat, Opel Corsa OPC, Guex Motorsport, Course 1
Elio Barbezat, Opel Corsa OPC, Guex Motorsport, Course 2
Fabio Gubitosi, Opel Corsa OPC, Opel Suisse Team, Course 1
Marcel Muzzarelli, Opel Corsa OPC, Garage Metropol Racing Team, Course 2
Marcel Muzzarelli et Thierry Kilchenmann
OPC Coupes, Ambrì
Sandro Fehr, Thierry Kilchenmann, Fabio Gubitosi, Podium Course 1
Rolf Tremp, Opel Astra OPC, Auto Bollhalder, Course 1
Sandro Fehr, Opel Corsa OPC, Flammer Speed Team, Course 2
Sandro Fehr, Opel Corsa OPC, Flammer Speed Team, Course 1
Sandro Fehr, Opel Corsa OPC, Flammer Speed Team, Course 2
Thierry Kilchenmann, Opel Corsa OPC, Belwag Racing Team, Course 1
Thierry Kilchenmann, Opel Corsa OPC, Belwag Racing Team, Course 2
Thierry Kilchenmann, Opel Corsa OPC, Belwag Racing Team, Course 2
Thierry Kilchenmann, Opel Corsa OPC, Belwag Racing Team, Course 1
Thierry Kilchenmann, Opel Corsa OPC, Belwag Racing Team, Course 1

Une seule 14ème position dans une de deux dernières manches au Tessin aurait suffi pour Thierry Kilchenmann pour s’assurer le titre en OPC Challenge 2017 si Fabio Gubitosi aurait gagné deux fois. Mais c’était le jeune Bernois qu’il a fait…

 

Dimanche matin, Kilchenmann a battu Sandro Fehr, vainqueur à Chamblon, de deux et Gubitosi de 56 centièmes. "Je n’aurais pas pensé que Thierry puisse rouler encore plus rapide que moi", attestait Fehr. 

L’après-midi, l’ancien champion Marcel Muzzarelli s’est amélioré de la quatrième place du matin à la deuxième. Après deux couronnes, Muzzarelli a fait une saison sabbatique, mais il est revenu pour prendre le départ lors de la double manche sur l’Anneau du Rhin en septembre et à Ambrì dimanche passé sur la Corsa OPC du Garage Metropol.

 

Contrairement à Kilchenmann, il lui manquait d’exercice apparemment. "J’étais plus constant cette année, j’ai eu plus d’expérience au volant de la Corsa OPC et j’ai ressenti moins de pression sans Marcel", déclarait le nouveau champion. Six victoires, deux fois deuxième et une fois troisième – le titre de Kilchenmann est vraiment mérité. 

Par contre, Fabio Gubitosi n’a jamais réussi à gagner en 2017. Une seule deuxième place et quatre fois troisième sont ses meilleurs résultats. Mais il devient vice-champion loin devant le troisième. "On s’est battu pour des centièmes, explique Fabio, et Thierry était juste le meilleur entre nous".

Selon les pures points, Rolf Tremp serait troisième au championnat. Mais avec un résultat à supprimer, c’est Elio Barbezat qui le devance finalement. Le pilote de Guex Motorsport était le plus constant de tous les participants de la Romandie.

 

Simple formalité de l’Autocenter K. Flammer de s’assurer de nouveau le challenge d’équipes devant Guex Motorsport. Les deux derniers résultats du Flammer Speed Team de Glarus venaient de Sandro Fehr avec les positions 2 et 4.

Slalom Ambrì - OPC Challenge (Résultat complet Course 1)

Slalom Ambrì - OPC Challenge (Résultat complet Course 2) 

OPC Challenge - standings after 9 rounds (Final)

Prochain article Coupes marques suisse
Renault Classic Cup : le calcul tombe juste pour Krebs et Wolf

Previous article

Renault Classic Cup : le calcul tombe juste pour Krebs et Wolf

Next article

CS de la montagne Junior 2018: les huit finalistes sont connus

CS de la montagne Junior 2018: les huit finalistes sont connus
Charger les commentaires