DTM
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé

Un week-end mi-figue, mi-raisin pour Nico Müller

partages
commentaires
Un week-end mi-figue, mi-raisin pour Nico Müller
Par :
8 juil. 2019 à 16:47

Le pilote helvétique d'Audi a manqué de réussite sur la première course du week-end au Norisring, malgré une deuxième place, et a lui-même gâché ses chances de bon résultat le dimanche.

En pole position de la course du samedi, Nico Müller n'a laissé à personne le soin de prendre la tête au feu vert devant les BMW de Bruno Spengler et Philipp Eng. Malheureusement pour lui, la voiture de sécurité est intervenue dès le quatrième tour de course, le temps que soit dégagée le 'Belgian Audi Club Team WRT de Pietro Fittipaldi qui s'était immobilisée à la sortie de la première épingle.

Cette neutralisation a fait le bonheur des pilotes qui avaient choisi comme stratégie de s'arrêter très tôt pour changer de pneus, emmenés par un René Rast qui s'était pourtant très mal élancé depuis la seconde ligne et s'était retrouvé en queue de peloton. Le Champion en titre s'était engouffré dans l'allée des stands au troisième tour, soit juste avant l'entrée en piste de la voiture de sécurité, et en était ressorti en dixième position – mais surtout devant tous les autres pilotes s'étant déjà arrêtés. 

Lire aussi:

Tout le paquet s'étant regroupé lors du restart au neuvième tour, Müller n'avait d'autre choix que d'attaquer et d'attendre la mi-course pour effectuer son changement de gommes. Ce qu'il a fait au 30e passage, ressortant devant ceux qui le suivaient au moment de la relance... mais en septième position seulement tandis que que Rast caracolait désormais en tête.

Müller s'est alors lancé dans une véritable course poursuite, dépassant successivement Jake Dennis, Jonathan Aberdein, Daniel Juncadella, Marco Wittmann, et enfin Joel Eriksson – dans le dernier virage du dernier tour – pour terminer deuxième place à 34''498 de Rast.

Bien sûr, je n'ai pas été content de l'intervention du safety car. J'avais pris un bon départ, ça se passait bien mais la neutralisation a tout détruit”, a déclaré Müller. “Puis on a essayé de tirer le maximum de notre stratégie. À la fin, c'était crucial pour moi de rattraper aussi Joel Eriksson. J'y suis parvenu et cela a été le temps fort de ma journée.”

Une erreur qui coûte cher

Mais la frustration du Suisse allait être bien plus grande encore le dimanche. Meilleur temps des qualifications en tout début de séance avant d'être dépassé successivement par Rast (auteur de la pole) et Jamie Green, Müller s'est pourtant élancé finalement de la première ligne après une pénalité de cinq places infligée au Britannique pour ne pas avoir respecté la procédure du drapeau rouge.

Rast, Müller et Loïc Duval, sur une troisième Audi, se sont présentés de front au freinage pour le premier virage, virant un peu au large et laissant à Spengler suffisamment de place pour s'infiltrer à l'intérieur. Troisième derrière Rast à l'entrée de la chicane qui suit, Müller y a envoyé le vainqueur de la veille en tête-à-queue en le heurtant légèrement à l'arrière – et a écopé d'un drive through qui l'a renvoyé en 13e position. Il allait terminer neuvième à une demi-minute de Spengler, vainqueur.  

Related drivers:

Related teams:

Alors que le cap de la mi-saison a été franchi samedi après la première course du Norisring, qui était la neuvième en tout, Nico Müller occupe la deuxième place du championnat avec 25 points de retard sur Rast et seulement un d'avance sur Eng, le mieux placé des pilotes BMW.

Par ailleurs, même s'il n'a pu conserver la troisième place qu'il occupait pas très loin de l'arrivée de la course 1, Daniel Juncadella, en terminant sixième, a signé le meilleur classement à ce jour d'une des Aston Martin alignées par la structure suisse R-Motorsport en partenariat avec HWA.

De gauche à droite au départ : Loïc Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM, René Rast, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM et Nico Müller, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM

De gauche à droite au départ : Loïc Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM, René Rast, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM et Nico Müller, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM

Article suivant
Le DTM rêve de convaincre Alonso pour une pige

Article précédent

Le DTM rêve de convaincre Alonso pour une pige

Article suivant

La série continue : Nico Müller sur le podium malgré une crevaison lente

La série continue : Nico Müller sur le podium malgré une crevaison lente
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Norisring
Lieu Norisring
Pilotes Nico Müller
Équipes Audi Sport Team Abt
Auteur Jean-Philippe Vennin