Carlin remplacera Dennis après le GP de Pau

partages
commentaires
Carlin remplacera Dennis après le GP de Pau
Par : Marcus Simmons
20 avr. 2017 à 16:51

Malgré les beaux résultats qu'il a signés lors du premier meeting de la saison, avec trois arrivées dans le top 5 dont un podium, Jake Dennis ne va pas s'éterniser en F3 Europe.

Jake Dennis, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Jake Dennis, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen et Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen en parc fermé
Jake Dennis, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Podium : le vainqueur Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen, le deuxième Jake Dennis, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Jake Dennis, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Keyvan Andres Soori, Motopark, Dallara F317 - Volkswagen
Marino Sato, Motopark, Dallara F317 - Volkswagen
Joel Eriksson, Motopark, Dallara F317 - Volkswagen

Celui qui courait déjà dans la discipline en 2014 et en 2015 va en effet donner la priorité à sa campagne de Blancpain GT Series, même s'il va quand même participer aux meetings de Monza et de Pau dans l'antichambre de la Formule 2.

L'appui de l'expérimenté Dennis est très important pour une écurie Carlin dont les trois autres monoplaces sont pilotées par des rookies, en l'occurrence Lando Norris, Jehan Daruvala et Ferdinand Habsburg.

"Le plan, c'est les trois premiers meetings", confirme Trevor Carlin pour Motorsport.com. "Il a vraiment une influence stabilisante : c'est quelqu'un qui a de l'expérience, et s'il y a un gros problème, Jake sait nous le dire d'emblée."

"Je ne veux pas nous porter la poisse, mais compte tenu que nous étions compétitifs à Pau l'an dernier et que Jake est le maître de Pau, nous aimons penser qu'il aura de très bonnes chances." Dennis a en effet remporté deux courses à Pau avec Prema en 2015, même si le Grand Prix lui a échappé en raison d'un problème technique. L'an dernier, c'est Alessio Lorandi, pilote Carlin, qui s'est imposé.

Trevor Carlin ajoute qu'à partir du quatrième meeting, celui de Hungaroring, il souhaite recruter un nouveau pilote pour sa quatrième monoplace. Un volant qui pourrait être combiné à un programme dans une autre discipline si le pilote en question le souhaite.

Le quatrième baquet Motopark reste vacant

Timo Rumpfkeil, directeur de l'équipe Motopark, se montre quant à lui peu optimiste quant à ses recherches de pilote pour sa quatrième voiture, aux côtés de Joel Eriksson, Marino Sato et Keyvan Andres Soori.

Contrastant avec les équipes soutenues par des investisseurs fortunés, qui proposent des volants à prix très réduit, Rumpfkeil déclare pour Motorsport.com : "Je procède de façon très romantique : les pilotes payent des factures et font la course – je crois que je suis le dernier du paddock à faire ça."

C'est néanmoins un pilote Motopark qui est en tête du championnat : Joel Eriksson a évolué aux avant-postes tout au long du week-end de Silverstone, avec notamment une victoire et une deuxième place à la clé.

Prochain article F3 Europe
Chronique Norris - Le doublé, un immense soulagement pour Carlin

Previous article

Chronique Norris - Le doublé, un immense soulagement pour Carlin

Next article

Le point F3 - Norris, Eriksson et Ilott s'imposent

Le point F3 - Norris, Eriksson et Ilott s'imposent

À propos de cet article

Séries F3 Europe
Pilotes Jake Dennis
Équipes Carlin
Auteur Marcus Simmons
Type d'article Actualités