Brundle : Le "bon sens" a sauvé le futur de la F1

Martin Brundle estime que les principaux acteurs et les responsables de la Formule 1 ont fait preuve de "bon sens" pour assurer l'avenir de la discipline.

Brundle : Le "bon sens" a sauvé le futur de la F1

Ces dernières années, l'ancien pilote Martin Brundle craignait d'assister prochainement à la mort de la Formule 1, le Britannique redoutant que l'augmentation des coûts vienne à bout des petites écuries et pousse les grands constructeurs vers la sortie.

Depuis, le Championnat du monde a mis en place un plafond budgétaire qui s'abaissera progressivement, introduira un nouveau Règlement Technique pour favoriser les dépassements et standardisera de nombreuses pièces pour resserrer les écarts de performances entre les équipes. L'ancien pilote, vu au départ de 158 Grands Prix et aujourd'hui commentateur sur Sky Sports, estime que ces mesures, accélérées suite à l'impact économique du COVID-19, ont non seulement assuré l'avenir de la discipline mais l'ont également rendue plus attrayante.

"Le bon sens l'a emporté", déclare Brundle à Motorsport.com. "C'est ainsi que je vois les choses. On ne pouvait pas continuer à dépenser des centaines de millions d'euros par an pour faire rouler deux voitures, tout simplement. Il fallait agir. Je pense que la pandémie a également attiré l'attention sur ce sujet, les instances ont fait ce qu'il fallait faire. [La Formule 1] est désormais plus attrayante pour les sponsors et les constructeurs."

Lire aussi :

"Chase Carey [l'ancien PDG de la F1, ndlr] a fait du très bon travail les deux dernières années où il était en poste", ajoute-t-il. "Je ne suis pas certain que [Liberty Media] ait compris la F1 [lorsqu'ils ont acquis les droits commerciaux], je pense qu'ils ont été pris par surprise. Ils pensaient pouvoir changer beaucoup de choses en très peu de temps."

"Mais nous avons eu le plafonnement des coûts, les accords Concorde, l'équilibrage des performances, l'arrivée de nouvelles voitures pour l'année prochaine et un certain nombre de changements structurels fondamentaux qui ont rendu les courses plus passionnantes et ont permis de voir une AlphaTauri et une Racing Point gagner un Grand Prix l'année dernière."

Alors que la Formule 1 tente de se réinventer, Brundle se montre de moins en moins inquiet. L'action au Grand Prix de Bahreïn, première manche de la saison 2021, renforce le point de vue du Britannique concernant le bon virage négocié par la discipline.

"J'ai plus confiance dans l'avenir de la F1 aujourd'hui que lors de ces cinq ou six dernières années", commente Brundle. "Je craignais vraiment que Renault s'en aille, que Red Bull s'en aille parce que Honda se retirait ou que Williams ne fasse faillite. Force India était aussi en difficulté et elle est devenue Aston Martin. Beaucoup de personnes brillantes arrivent, de nouveaux sponsors et de jeunes pilotes talentueux aussi. Je pense que [la F1] a un bel avenir. Il y a cinq ans, j'étais très préoccupé par un certain nombre de ces choses. Je pense que Bahreïn a donné confiance."

L'optimisme de Brundle est également partagé par le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, qui assure qu'en dix ans, la santé de la discipline n'a jamais été aussi bonne. "La Formule 1 est dans une très bonne position pour du divertissement en piste et des luttes politiques en dehors, ce qui a toujours fait partie de son ADN", déclare celui-ci à Motorsport.com. "Il y a un produit qui marche, de grandes équipes et des marques engagées, et Netflix a joué un rôle important en nous aidant à élargir notre public. Dans l'ensemble, la discipline est en très bonne position et en pleine croissance. Et d'après mon expérience, sur les dix dernières années, elle n'a probablement jamais été en aussi bonne santé."

partages
commentaires

Related video

McLaren : "Norris est passé au niveau supérieur"

Article précédent

McLaren : "Norris est passé au niveau supérieur"

Article suivant

Mercedes : Arrêter le développement, une "décision délicate"

Mercedes : Arrêter le développement, une "décision délicate"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Martin Brundle
Auteur Tom Howard