Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les évolutions qui ont aidé Verstappen à creuser l'écart sur Hamilton

Red Bull a continué sa marche en avant au Grand Prix d'Autriche. De nouvelles pièces ont permis à l'écurie de Milton Keynes de signer un cinquième succès consécutif.

Les évolutions qui ont aidé Verstappen à creuser l'écart sur Hamilton

Victorieux au Grand Prix d'Autriche, Max Verstappen est monté sur la plus haute marche du podium avec la manière puisqu'il a réalisé le premier grand chelem de sa carrière. Selon le Néerlandais, sa monoplace était si dominatrice qu'il avait la sensation d'être "sur des rails", ce qui est pour lui une excellente nouvelle dans la lutte contre Lewis Hamilton et Mercedes au championnat.

Lire aussi :

Pour pouvoir prétendre à ce titre mondial et mettre toutes les chances de son côté, Red Bull a donné la priorité à Verstappen sur les dernières évolutions de la RB16B. Pour la deuxième manche sur le Red Bull Ring, celles-ci ont pris la forme d'un nouvel aileron avant et d'un nouveau déflecteur près du ponton, illustré au sommet de cet article.

Il y a quelque temps, Red Bull a suivi la tendance lancée par Haas en adoptant un déflecteur latéral dont la structure ressemblait à un store vénitien. Depuis, l'écurie au taureau rouge a modifié constamment la disposition des becs pour tenir compte des différentes exigences aérodynamiques des circuits du calendrier.

Les anciens déflecteurs de Red Bull.

Les anciens déflecteurs de Red Bull.

Le déflecteur installé au Grand Prix du Portugal (le plus à gauche sur l'illustration ci-dessus et celle au sommet de l'article) semble être à l'origine de cette dernière mise à jour. À Portimão, sa forme avait été changée et il avait été placé plus en amont sur le fond plat. Les deux ailettes, auparavant sous le déflecteur, s'étaient alors retrouvées derrière l'élément.

Sur le Red Bull Ring, l'écurie a ajouté une troisième ailette. La longueur des trois a été prolongée pour que les ailettes couvrent une plus grande partie du fond plat. Les stores vénitiens situés entre les deux déflecteurs ont été modifiés en conséquence, les troisième et quatrième becs en partant du bas ayant subi les plus gros changements.

Le nouvel aileron avant de Verstappen avait un plan principal redessiné pour la deuxième course au Red Bull Ring, la transition avec la section neutre sur le bord d'attaque étant beaucoup plus abrupte. Ce nouveau profil a considérablement impacté le célèbre vortex Y250, qui est généré par la réunion des deux sections. Cette zone est privilégiée par les ingénieurs s'ils cherchent à modifier l'écoulement des flux d'air sous la monoplace.

Toute modification dans cette zone, que ce soit au niveau du plan principal ou de la forme des volets et de leurs extrémités, peut avoir un impact considérable sur les vortex. Leur forme, leur direction et leur force dépendent du profil des sections.

Notons également que Red Bull a reçu de nouvelles pièces pour le diffuseur dentelé dont a bénéficié Max Verstappen au Grand Prix de Styrie, ce qui signifie que l'élément a aussi été monté sur la monoplace de Sergio Pérez le week-end dernier.

Avec Giorgio Piola

partages
commentaires
Norris : "Pourquoi mériterais-je des points de pénalité ?"

Article précédent

Norris : "Pourquoi mériterais-je des points de pénalité ?"

Article suivant

Le contrat "copier-coller" qui évite la migraine à Mercedes

Le contrat "copier-coller" qui évite la migraine à Mercedes
Charger les commentaires