"Tout semblera moins bien" que les F1 actuelles, selon Pérez

Sergio Pérez pense que "tout semblera moins bien" que la génération actuelle de Formule 1, la meilleure de tous les temps, alors que les pilotes se préparent à la nouvelle réglementation de 2022.

La F1 va remanier sa réglementation technique la saison prochaine en introduisant un nouvel ensemble de dispositions visant à ralentir les voitures et à faciliter les courses roue contre roue. Cette initiative s'inscrit dans la volonté de la discipline d'améliorer le spectacle en piste et de réduire le nombre de courses ennuyeuses, tout en favorisant une plus grande compétition entre les équipes.

Alors que les pilotes ont commencé à découvrir les nouvelles voitures sur des simulateurs en prévision de la saison prochaine, Lando Norris a déclaré que le modèle 2022 n'était "pas aussi agréable à piloter". Lors d'une interview accordée à Motorsport.com alors qu'ils visitaient le campus d'ExxonMobil, le partenaire carburant de Red Bull Racing, à Houston, Sergio Pérez et son coéquipier Max Verstappen ont tous deux déclaré qu'il était trop tôt pour se faire une idée précise sur la façon dont les voitures de l'année prochaine se comporteront.

"Ça va, c'est juste un peu plus lent", a indiqué Verstappen. "Mais en fin de compte, nous devons d'abord voir la vraie voiture sur la piste, puis nous ajusterons le simulateur en fonction de celle-ci. Pour le moment, c'est encore un peu un travail de devinette, donc je n'y prête pas trop d'attention, pour être honnête."

Pérez a ajouté que la voiture 2022 "ne semble pas trop mal" et qu'il est "encore très tôt", mais a également souligné à quel point tout paraîtrait différent par rapport à la génération actuelle de voitures, qui sont les plus rapides de l'Histoire de la F1. "Je n'ai piloté [la voiture 2022] que quelques fois en simulateur, donc nous devons attendre de la voir en piste et partir de là", a déclaré le Mexicain.

"Mais c'est évidemment très différent par rapport à la réglementation actuelle. Je pense que les voitures que nous pilotons actuellement, nous ne les verrons [plus] jamais dans l'Histoire de la Formule 1. Ce sont les meilleures voitures que nous ayons pilotées, ou que n'importe qui ait pilotées dans l'Histoire, donc malheureusement tout semblera moins bien par rapport à ces voitures. Mais j'espère que ce sera juste agréable à piloter."

Lire aussi :

"Des années pour que les autres rattrapent leur retard"

Le changement de règlement interviendra après l'une des saisons les plus serrées de l'Histoire récente du championnat, qui voit Mercedes et Red Bull au coude à coude au sommet de la hiérarchie avec des percées occasionnelles de McLaren, Ferrari et même Alpine. Pérez a jugé inévitable le resserrement du peloton à l'approche de la fin d'un cycle réglementaire, tout en ajoutant que le moindre écart important qui apparaîtrait l'année prochaine pourrait prendre beaucoup de temps à être comblé.

"Lorsque vous laissez certaines règles [à l'identique] pendant une longue période, alors voici ce qui se passe. Actuellement, les marges sont si réduites que vous avez cinq ou six équipes qui peuvent être sur le podium en rythme pur le dimanche. Je pense qu'en ce qui concerne l'année prochaine, [l'écurie] qui aura raison aura vraiment raison et disposera d'un avantage par rapport aux autres. Il faudra des années pour que les autres rattrapent leur retard."

"Il est possible que les règles soient si limitées que tout le monde ait raison et que ce soit très serré, mais je n'y crois pas. Toutefois, je pense que la Formule 1 avait besoin de ce changement pour de nombreuses raisons, y compris financières. Donc nous devons juste attendre de voir ce que la nouvelle réglementation apportera."

Propos recueillis par Ronald Vording

partages
commentaires
Vettel sera pénalisé sur la grille à Austin
Article précédent

Vettel sera pénalisé sur la grille à Austin

Article suivant

Sondage F1 : Des fans plus jeunes et plus diversifiés

Sondage F1 : Des fans plus jeunes et plus diversifiés
Charger les commentaires