Ferrari va tenter de réutiliser le moteur de Leclerc

partages
commentaires
Ferrari va tenter de réutiliser le moteur de Leclerc
Par :
5 avr. 2019 à 07:08

Les premières analyses approfondies à Maranello rendent Ferrari plutôt optimiste quant au fait de ne pas avoir à remplacer prématurément l'unité de puissance de Charles Leclerc, touchée par un problème de fiabilité à Bahreïn.

Victime d'une défaillance à dix tours de l'arrivée du Grand Prix de Bahreïn, le moteur de Charles Leclerc n'aura pas besoin d'être remplacé et pourra être réutilisé. Après des analyses minutieuses réalisées à Maranello, la Scuderia devrait décider de l'installer à nouveau dans la Ferrari SF90 du pilote monégasque dès les essais libres en Chine, la semaine prochaine, ce qui permettra de mener une évaluation plus poussée.

À l'issue des essais libres du Grand Prix de Chine, l'écurie pourra prendre une décision définitive, mais la situation semble rassurante. Les ingénieurs de Ferrari ont identifié un problème avec l'injecteur d'un cylindre. Ce composant fait partie de ceux qui peuvent être remplacés et qui ne sont pas mis sous scellé par la FIA.

Lire aussi:

Si le problème qui a coûté la victoire à Leclerc à Bahreïn ne provient bien que de là, et que l'unité de puissance fonctionne comme prévu lors des deux premières séances à Shanghai, un feu vert définitif devrait être donné pour que le bloc soit de nouveau utilisé en course. Cela permettrait à Leclerc d'éviter un premier changement d'éléments moteur trop précoces dans la saison, alors que la limite est toujours fixée à trois dans l'année, et même deux pour la batterie et le MGU-K.

Dans le même temps, le département moteur de Ferrari doit encore travailler sur la compréhension de ce problème d'injecteur et sur ce qui a provoqué sa défaillance.

Charles Leclerc, Ferrari SF90, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF90

En dépit de ce souci de fiabilité, Leclerc a pu sauver une place sur le podium dimanche dernier, terminant troisième pour la première fois de sa carrière et inscrivant des points somme toute précieux au championnat.

"C'était un week-end inoubliable pour moi", a-t-il insisté. "Ils [Ferrari] nous ont donné une formidable voiture. Ils devraient en être fier. En course nous étions extrêmement forts, puis les problèmes sont apparus. C'est bien sûr une grosse déception, pour moi mais aussi pour toute l'équipe, de ne pas terminer là où nous le méritions. Mais nous devrions être heureux et fiers de ce que nous avons accompli."

"Je n'étais pas content de moi après Melbourne. J'avais fait beaucoup d'erreurs, notamment en Q3. Je n'en ai pas fait ici [à Bahreïn], donc je suis satisfait. En course aussi, j'ai l'impression d'avoir fait du très bon travail par rapport à Melbourne, où j'avais de nouveau commis quelques erreurs. Il y a encore beaucoup à améliorer, je vais travailler dessus. J'ai toujours tendance à mettre l'accent sur les points négatifs d'un week-end de mon côté, et il y a clairement des choses à améliorer."

Avec Franco Nugnes  

 
Article suivant
Pérez espère avoir disputé sa plus mauvaise course de la saison

Article précédent

Pérez espère avoir disputé sa plus mauvaise course de la saison

Article suivant

McLaren ne pense pas à rivaliser avec Red Bull

McLaren ne pense pas à rivaliser avec Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir toute l'actu