Gasly : Silverstone révèle les points faibles de l'AlphaTauri

Le profil du circuit de Silverstone ne met pas l'AlphaTauri AT03 en valeur. Auteurs de performances médiocres en essais, Pierre Gasly et Yuki Tsunoda ne se montrent pas optimistes pour la suite du week-end.

Gasly : Silverstone révèle les points faibles de l'AlphaTauri

La première journée du week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne a été particulièrement dure envers AlphaTauri. Lors de la deuxième séance d'essais libres (la première ayant été perturbée par des averses), l'équipe italienne n'a placé aucune de ses machines dans le top 15. Pierre Gasly a dû se contenter du 18e temps, à une seconde et demie de la meilleure marque de Carlos Sainz.

Le Français a expliqué son manque de rythme par des dégâts sur sa voiture, toutefois il a affirmé que la nature du circuit de Silverstone, qui compte plusieurs virages rapides, ne faisait que renforcer les points faibles de l'AT03.

"Nous avons endommagé la voiture et ça a rendu notre vie encore plus difficile", a-t-il expliqué après les EL2. "Nous devons voir combien de temps nous avons perdu avec les dégâts et combien de temps nous avons perdu en vitesse pure, nous savons que c'est un circuit difficile pour nous. Nous pouvons clairement voir que nous n'avons pas l'air d'avoir beaucoup de rythme donc nous verrons ce que nous pourrons faire [samedi] pour faire un pas en avant."

"[Silverstone] révèle clairement [nos faiblesses] parce qu'il y a ces long virages à 180 degrés, qui ne sont pas nos préférés généralement, et beaucoup de portions rapides. Il semble que nous soyons en difficulté dans les deux premiers virages, à Maggots et à Becketts. Je pense que c'est l'exact opposé pour McLaren, par exemple. Ils sont très rapides dans ce type de virages."

Pierre Gasly, AlphaTauri AT03

Pierre Gasly, AlphaTauri AT03

Le reste du week-end s'annonce difficile pour les hommes de Franz Tost, qui ne disposent plus que d'une heure d'essais avant la mise en place du Parc Fermé et le gel des réglages. En conséquence, Gasly a revu ses objectifs à la baisse. "De manière objective, avec ce que nous avons vu aujourd'hui, ce serait bien d'aller en Q2. Pour l'instant, plus que ça, ce n'est pas réaliste", a-t-il tranché.

Son coéquipier, Yuki Tsunoda, classé seizième des EL2, a exprimé un avis similaire. Compte tenu des performances de sa monoplace, le Japonais ne se voit pas briller en qualifications et s'attend même à devoir tirer la langue pour passer la première session.

"Comme nous pouvons le voir au classement, nous ne sommes pas dans une bonne position. J'espère que nous pourrons nous améliorer et rendre la voiture meilleure pour [samedi]. Mais on part de loin, ce n'est pas comme si nous ne devions faire qu'un petit pas en avant. Nous avons besoin de faire de très gros progrès", a-t-il indiqué avant d'ajouter ensuite : "Pour l'instant, on dirait que nous aurons du mal à passer en Q2. Donc c'est l'un des week-ends les plus difficiles [de la saison]."

Lire aussi :

partages
commentaires
Avec Hamilton 2e, Mercedes constate un vrai "pas en avant"
Article précédent

Avec Hamilton 2e, Mercedes constate un vrai "pas en avant"

Article suivant

Russell souffre un peu mais voit Mercedes dans le rythme de Ferrari

Russell souffre un peu mais voit Mercedes dans le rythme de Ferrari