Grosjean : Tout ce que m'a dit Haas en 2015 s'est produit

partages
commentaires
Grosjean : Tout ce que m'a dit Haas en 2015 s'est produit
Par :
5 juil. 2018 à 15:38

Ravi d'avoir sorti la tête de l'eau après une spirale négative en début de saison, Romain Grosjean confie une certaine admiration pour ce que réalise son écurie depuis qu'elle est arrivée en Formule 1.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team, parcourt la piste à pied
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team, et l'équipe Haas F1 Team fêtent leur meilleur résultat
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, félicité par son équipe
Romain Grosjean, Haas F1 Team, et toute l'équipe Haas F1 Team fêtent leur meilleur résultat
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, arrive sur la grille
Le casque de Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Des mécaniciens travaillent sur les voitures de Kevin Magnussen, Haas F1 Team, et Romain Grosjean, Haas F1 Team

Jamais Romain Grosjean n'avait attendu aussi longtemps pour inscrire ses premiers points dans une saison de Formule 1. Mais en Autriche, le Français a ouvert son compteur de la plus belle des manières en allant signer une quatrième place venue conclure un week-end solide pour lui et son équipe. Passé par des moments difficiles, faits de malchance ou d'erreurs dont il était responsable, il a rebondi et peut-être enclenché enfin la nouvelle dynamique qu'il attendait.

Pour la première fois depuis bien longtemps, Romain Grosjean peut ainsi se présenter à l'aube d'un Grand Prix avec une confiance retrouvée et un élan sur lequel s'appuyer pour continuer dans cette voie. "C'était génial de faire une bonne course, de stopper cette spirale négative et d'entrer dans une dynamique positive, essayer de se relever d'une période qui ne voulait pas nous sourire", ne cache pas l'intéressé, qui réfute toutefois l'idée d'un changement d'approche.

"L'état d'esprit doit rester le même qu'en Autriche, ça a plutôt bien fonctionné", prévient-il. "Il s'agit de nous concentrer sur ce que nous pouvons faire, faire de notre mieux. Bien sûr, les choses ont commencé avec de la malchance lors des trois ou quatre premières courses, nous avons dû rattraper du retard ensuite et ça n'a pas marché. Encore de la malchance, et on essaie encore et ça ne marche pas. C'était juste une longue période durant laquelle les choses ne sont pas allées dans mon sens, mais ça a changé en Autriche et c'était une bonne chose." 

"J'étais très heureux de la manière dont j'ai rebondi après toutes les critiques et toute la merde que les gens ont écrit ou dit sur moi. Je savais que l'équipe était derrière moi, les gars savaient que je pouvais le faire, Günther [Steiner] et Gene [Haas] aussi. L'approche est la même, continuer à faire ce qu'il faut. Nous ne devons pas courir après quoi que ce soit, car nous n'y changerons rien."

Malgré la confiance entamée, malgré le sentiment d'être accablé par la malchance, Romain Grosjean n'a pas baissé les bras, et a surtout gardé foi en son équipe. Pilier de la structure américaine depuis son entrée en Formule 1 il y a moins de trois ans, il n'oublie ni le chemin parcouru, ni les objectifs atteints depuis.

Car le niveau de performance affiché par la VF-18, bien que parfois différent d'un tracé à l'autre, confirme l'efficacité du matériel fourni à ses pilotes sur le papier. Ainsi, même si la concrétisation a souvent manqué, il n'a pas été rare de voir l'écurie américaine se positionner comme la "meilleure des autres" en rythme pur, derrière les trois intouchables écuries de pointe. Grosjean, lui, y voit la fidélité que Haas porte au tableau de marche fixé pour le projet.

"Je vais vous dire une chose", confie le pilote français, "depuis que j'ai rencontré Günther Steiner, tout ce qu'il m'a dit au sujet de l'avenir s'est produit. Pour être honnête, c'est assez impressionnant. Et il y a encore plus de potentiel dans l'équipe. Il y a des choses que nous pouvons énormément améliorer. Je ne sais pas si nous nous attendions à nous battre pour la quatrième place lors de notre troisième année, mais tout ce que m'a dit Günther depuis que je lui ai parlé en septembre 2015 s'est produit, et c'est plutôt impressionnant."

Article suivant
McLaren : "Entre deux et dix ans" pour revenir au sommet

Article précédent

McLaren : "Entre deux et dix ans" pour revenir au sommet

Article suivant

Force India a enfin ses évolutions

Force India a enfin ses évolutions
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Catégorie Jeudi
Lieu Silverstone
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir toute l'actu