Grosjean - Des pneus pluie réussis, des inters pas super

partages
commentaires
Grosjean - Des pneus pluie réussis, des inters pas super
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
2 mars 2017 à 14:37

Romain Grosjean a expliqué, après avoir testé les pneus pour conditions humides de Pirelli, que des progrès avaient été faits sur les gommes pour la pluie mais que celles pour les conditions intermédiaires se dégradaient trop vite.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Nico Hulkenberg, Renault F1 Team RS 17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Nico Hulkenberg, Renault F1 Team RS 17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Nico Hulkenberg, Renault F1 Team RS 17

La dernière journée de roulage de cette première semaine d'essais est consacrée aux pneus pluie, même si la piste n'est sans doute pas suffisamment humide – même juste après le passage des camions-citernes censés effectuer ce travail de titan –, pour avoir une vision totalement représentative de conditions pluvieuses ou très pluvieuses.

Toutefois, Romain Grosjean, qui roulait ce matin au volant de la Haas VF-17, s'est montré plutôt positif, même s'il ne place pas les deux types de gomme au même niveau. "Le [pneu] pluie est assez intéressant. Il y a beaucoup de progrès par rapport à l’année dernière. Nous n’avons pas eu trop de surchauffe avec l’arrière et la température reste [dans le pneu]. La mise en température était okay."

"Les intermédiaires sont vraiment bons sur un tour et ensuite ils se détruisent un peu trop tôt, donc il y a du travail à faire. Mais globalement, c’est une bonne avancée par rapport à où nous étions l’année dernière."

Des conditions pas idéales

Nico Hülkenberg, qui était impatient de pouvoir rouler sur une piste mouillée, s'est montré assez dubitatif au sujet de son humidification et des conditions de ce roulage censées simuler un circuit où des pneus pluie seraient le premier choix. D'autant plus que les équipes n'ont pas vraiment profité des premières heures pour limer le bitume.

"Ce n'était pas le plus efficace, je pense, mais au moins nous avons essayé. Nous n'avons pas fait beaucoup de roulage parce qu'ils ont dû mouiller la piste et ça a séché vraiment très vite, donc c'était directement des conditions pour les inters."

"Je suis sorti pour un run en pneus pluie et un run en inters pour voir comment la voiture se comportait, et c'était assez bon, j'étais content. Mais évidemment, c'est tôt dans la saison et c'est toujours un peu risqué pour les équipes. Nous n'avons pas tellement de pièces de rechange et il faut toujours trouver un équilibre."

"Nous n'avons pas pu tester très en profondeur l'aquaplaning, donc je pense que nous le découvrirons pendant un week-end de course."

Prochain article Formule 1
Pirelli prévoit de nouveaux pneus pluie pour la Chine

Previous article

Pirelli prévoit de nouveaux pneus pluie pour la Chine

Next article

Boullier : "McLaren doit attendre que Honda rectifie le tir"

Boullier : "McLaren doit attendre que Honda rectifie le tir"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg , Romain Grosjean
Équipes Renault F1 Team , Haas F1 Team
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités