Guide F1 2018

Guide F1 2018 - Chez Williams, l'heure est Grove

La saison 2018 ne s'annonce déjà pas comme la plus faste de l'Histoire de Williams Martini Racing, qui s'apprête de surcroît à perdre le soutien de son sponsor titre.

C'est une première. Jamais dans son Histoire Williams n'a aligné un duo de pilotes aussi inexpérimenté que Lance Stroll, une saison dans la besace, et le rookie Sergey Sirotkin. La seule situation s'en rapprochant est la saison 1994, quand le sort avait contraint le débutant David Coulthard à prendre place aux côtés d'un Damon Hill propulsé au rang de leader de l'écurie par la mort d'Ayrton Senna.

L'âge est encore plus éloquent : à 19 et 22 ans respectivement, Stroll et Sirotkin forment tout bonnement l'un des duos les plus jeunes de l'Histoire de la Formule 1. C'est avec cette donne que va devoir composer Williams cette saison.

Pour Lance Stroll, deuxième plus jeune pilote de l'Histoire de la Formule 1, il s'agira de bâtir sur une première campagne logiquement difficile et principalement marquée par deux coups d'éclat : son podium à Bakou et sa première ligne à Monza. Très critiqué pour l'apport financier sans précédent de son milliardaire de père à Williams, le Québécois n'est toutefois pas dénué de talent et doit désormais faire ses preuves après avoir fait ses gammes aux côtés de Felipe Massa l'an passé.

Sergey Sirotkin, quant à lui, a convaincu Williams grâce à ses performances aux essais d'Abu Dhabi en fin de saison dernière mais aussi aux 15 millions d'euros mis sur la table par ses sponsors russes. Là aussi, malgré des performances très convaincantes en GP2 auparavant, les sceptiques sont nombreux et il sera difficile de les satisfaire.

En ce qui concerne les pilotes Williams et leur carte personnelle, on peut même voir ce duo comme perdant-perdant : quelle que soit l'issue du duel, les performances du plus rapide seront immédiatement nuancées par le supposé manque de talent de son coéquipier, que ce soit justifié ou non.

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Heureusement, les deux jeunes loups bénéficieront du soutien du pilote de réserve Robert Kubica, qui a vu le deuxième volant lui filer entre les doigts mais qui est déjà à pied d'œuvre pour contribuer aux performances de Williams – et était d'ailleurs au volant à l'occasion des essais de Barcelone. Dévoué, il a même cédé sa dernière demi-journée de roulage à ses jeunes collègues.

Un tel appui ne sera pas de trop. On pouvait s'attendre à un coup de fouet pour la première Williams conçue sous la direction de Paddy Lowe, architecte des succès de Mercedes ces dernières années. Ce ne sera manifestement pas le cas. La FW41 ne s'est pas montrée particulièrement véloce en Catalogne ; surtout, elle paraissait extrêmement difficile à maîtriser pour ses pilotes. Lowe lui-même reconnaît avoir décelé deux faiblesses majeures quant à cette monoplace, peu à l'aise en entrée de virage et remarquablement instable.

Heureusement, avec 822 tours parcourus en Catalogne, Williams dispose de nombreuses données à disséquer d'ici le Grand Prix d'Australie, même s'il faut souligner que les 122 boucles parcourues par Robert Kubica, aussi utiles soient-elles grâce à son retour technique, ont privé les inexpérimentés titulaires d'un roulage aussi précieux que rare.

Conclusion

Williams va devoir résoudre rapidement les problèmes de jeunesse de la FW41 si l'équipe ne veut pas poursuivre sa descente aux enfers. 320 points en 2014, 257 en 2015, 138 en 2016, 83 l'an passé... Les premiers signes ne sont pas encourageants, surtout avec des pilotes aussi jeunes, mais n'enterrons pas trop vite cette légendaire écurie qui attend un titre mondial depuis plus de 20 ans désormais. À l'évidence, ce ne sera toutefois pas pour cette saison.

Points forts Points faibles
 Paddy Lowe  Inexpérience des pilotes titulaires
 Robert Kubica  Potentiel des titulaires en question
   Monoplace difficile à piloter

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
1/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
2/20

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
3/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
4/20

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
5/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
6/20

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
7/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
8/20

Photo de: Mark Sutton

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
9/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
10/20

Photo de: Mark Sutton

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
11/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
12/20

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
13/20

Photo de: Stefano Arcari

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
14/20

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
15/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
16/20

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
17/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
18/20

Lance Stroll, Williams FW41

Lance Stroll, Williams FW41
19/20

Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin, Williams FW41
20/20

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica , Sergey Sirotkin , Lance Stroll
Équipes Williams
Type d'article Preview
Topic Guide F1 2018