Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
21 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
70 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
83 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
105 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
126 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
140 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
154 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
182 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
203 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
210 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
238 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
259 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
273 jours

Un Kvyat "très énervé" s'en prend aux commissaires

partages
commentaires
Un Kvyat "très énervé" s'en prend aux commissaires
Par :
28 oct. 2019 à 13:20

Le pilote Toro Rosso, Daniil Kvyat, s'est déclaré "très énervé" après sa pénalité au Grand Prix du Mexique, et a accusé les commissaires de "tuer" la Formule 1.

Daniil Kvyat a percuté la Renault de Nico Hülkenberg et l'a envoyée dans les barrières en tentant de dépasser l'Allemand pour la neuvième place, dans le dernier virage du dernier tour de la course. Il est passé sous le drapeau à damier en neuvième place, mais a été rétrogradé au 11e rang par une pénalité après la course, faisant gagner une place à son coéquipier Pierre Gasly, et à Hülkenberg. Après la course, Kvyat a jugé que le verdict était en désaccord avec la politique visant à laisser courir les pilotes et s'en est pris aux pénalités infligées pour de tels incidents.

Lire aussi :

"Je ne veux pas trop en dire, car je suis encore très énervé à ce sujet, et en tant que pilote, je ne suis pas du tout d'accord avec cela, car ils nous ont dit que l'on peut se battre, nous y sommes autorisés", a déclaré le Russe après la course à Motorsport.com. "De toute évidence, Nico se défendait, j'attaquais, et il y a eu un contact, mais ce sont des choses qui arrivent, vous savez, surtout [dans le] dernier virage du dernier tour. Je pense que les gens aiment voir de la compétition, et si nous sommes pénalisés pour ça... ils tuent la discipline comme ça, et je n'aime pas ce que font les commissaires parfois."

Kvyat s'est déjà montré véhément par le passé en vers les commissaires de course de la F1, qualifiant même tout ce processus de "cirque stupide" en 2017. Interrogé sur le verdict de l'incident entre Kvyat et Hülkenberg, le directeur de course Michael Masi a expliqué que les commissaires ont indiqué que l'incident "n'aurait pas pu être plus noir et blanc".

Hülkenberg, qui a franchi la ligne d'arrivée avec une voiture endommagée pour aller sauver un point, a expliqué qu'il ne pouvait pas reprocher à Kvyat d'avoir tenté quelque chose, mais a jugé qu'il était clair que son rival était en tort : "Il est clairement en tort, je lui ai laissé beaucoup d'espace, mais il m'a légèrement poussé sur le pneu arrière, et ça a suffi à envoyer la voiture en tête-à-queue. C'est la course, en tant que pilote il est obligé d'essayer quelque chose donc je ne peux pas vraiment le blâmer, c'est la course. Mais bien sûr, il faut tenter de faire cela de manière plus propre, sans percuter les autres ni mettre des voitures dans le mur."

Propos recueillis par Edd Straw et Adam Cooper

Article suivant
Le détail des dégâts sur le fond plat de Hamilton à Mexico

Article précédent

Le détail des dégâts sur le fond plat de Hamilton à Mexico

Article suivant

Ricciardo a aidé Mercedes à croire en la stratégie de Hamilton

Ricciardo a aidé Mercedes à croire en la stratégie de Hamilton
Charger les commentaires