Kvyat se sent plus affûté physiquement que l'an dernier

Le Grand Prix de Singapour représente toujours un défi du point de vue physique pour les pilotes, et Daniil Kvyat s'estime bien mieux préparé pour la course de Marina Bay que l'an passé.

L'édition 2014 du Grand Prix avait été particulièrement difficile pour Kvyat, alors pilote Toro Rosso, dont la bouteille d'eau ne fonctionnait pas. Qualifié dixième, il avait rétrogradé au quatorzième rang à l'arrivée, alors que sa STR9 avait le potentiel pour faire mieux : son coéquipier Jean-Éric Vergne s'était hissé de la douzième place au départ à la sixième au drapeau à damier.

Kvyat s'estime toutefois beaucoup mieux préparé physiquement pour son deuxième Grand Prix de Singapour, plus conscient que quiconque du défi que représente cette course.

"C'est vraiment une des courses les plus difficiles du championnat," déclare le Russe. "C'est la plus longue, l'une des plus chaudes, l'une des plus exigeantes physiquement, mais cela dit, j'aime le tracé, car bien que ce soit un circuit urbain, c'est plus rapide que Monaco."

"L'an dernier, c'était extrêmement dur, car ma bouteille d'eau ne marchait pas, donc c'était une course très difficile. Mais cette année, je pense être bien mieux préparé d'un point de vue physique, donc ça devrait aller. Par exemple, en Malaisie cette année, j'étais bien plus à l'aise que l'an dernier, et c'est similaire, donc je pense que ça ira."

La Formule 1 vit à l'heure européenne dans cette ville-État, ce qui ne représente pas un souci pour Kvyat, qui s'y adapte sans problème.

"Le weekend a un rythme particulier. Nous essayons de rester à l'heure européenne, donc on se lève plus tard, mais ça va, ça ne me pose pas de problème de passer à la course de nuit et à ces horaires," conclut le pilote Red Bull.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Preview
Tags physique, presentation