Norris sur son accident : "C'est mieux" avec des graviers

Lando Norris n'est pas rancunier. Si les graviers du Mugello ont entraîné son accident cet après-midi, il préfère quand même cette configuration.

La deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Toscane a vu Lando Norris perdre le contrôle de sa McLaren MCL35 à la sortie du virage de Poggio Secco en mettant deux roues dans les graviers. Le Britannique a alors percuté le mur et a cassé son aileron avant ; il n'a pas pu reprendre la piste par la suite, sa journée s'achevant avec seulement neuf tours au compteur cet après-midi, malgré des dégâts moindres sur la voiture.

Lire aussi :

"La sensation était bien pire dans la voiture que ça n'en avait l'air", explique Norris. "Je crois qu'il y a eu un peu de dégâts sur la direction et peut-être l'arrière, mais rien de majeur, heureusement. Je ne crois pas avoir trop endommagé le fond plat ou les ailerons – à part l'aileron avant, évidemment. Ce n'est pas horrible, ça aurait pu être pire ; j'ai de la chance. Mais cette petite erreur de ma part a été relativement coûteuse, elle m'a coûté tout le roulage avec beaucoup de carburant en EL2. Mais c'est comme ça, et il faut que j'essaie de rattraper ça demain."

Dépourvu de dégagements en asphalte, parsemé d'herbe et de bacs à gravier, le Mugello n'est pas comme les circuits de Formule 1 modernes, et malgré sa mésaventure du jour, cela fait le bonheur de Norris. "J'ai beau détester le fait qu'il y ait eu des graviers car j'ai eu un accident et j'ai endommagé la voiture, c'est mieux comme ça", estime le pilote McLaren. "Je trouve ça plus compliqué, plus difficile, et c'est ainsi que ça devrait être. Ce n'est pas idéal, mais ça arrive."

Norris est en tout cas quelque peu inquiet des performances affichées par McLaren ce vendredi, Carlos Sainz ayant conclu les EL2 au 13e rang, sept millièmes devant l'Anglais. Ainsi, lorsqu'il est demandé à ce dernier comment les essais se sont passés en matière de performance, il répond : "Peut-être pas aussi bien que nous ne l'espérions en abordant ce week-end. Nous nous attendions peut-être à commencer le week-end de manière un peu plus performante."

"Je ne pense pas que nous soyons mauvais ou lents ; la voiture est assez délicate, et nous ne sommes peut-être pas aussi compétitifs que nous nous y attendions par rapport à certaines des autres équipes. Nous avons du pain sur la planche. Demain en revanche, si nous faisons du bon travail et que je fais des tours parfaits contrairement à aujourd'hui, j'aurai bon espoir que nous puissions faire du bien meilleur travail."

partages
commentaires
Verstappen et Albon rassurés par la tenue des pneus au Mugello

Article précédent

Verstappen et Albon rassurés par la tenue des pneus au Mugello

Article suivant

Pérez pénalisé pour son accrochage avec Räikkönen

Pérez pénalisé pour son accrochage avec Räikkönen
Charger les commentaires