Magnussen : Le rythme de course de Haas était désespérant

partages
commentaires
Magnussen : Le rythme de course de Haas était désespérant
Par :
1 avr. 2019 à 17:30

Kevin Magnussen a déclaré que sa course de Bahreïn était "désespérante" à cause du rythme de sa Haas, alors qu'il n'a pas d'explication sur l'absence de performance.

Le Danois a manqué de peu la cinquième place sur la grille à Sakhir, occupée par la Red Bull de Max Verstappen, alors que sa Haas continuait à montrer la forme entrevue lors de l'ouverture de saison en Australie.

Néanmoins, ses espoirs de points se sont rapidement évaporés, alors qu'il reculait dans la hiérarchie et ne parvenait pas à trouver de l'adhérence au fil de la course, pour finalement la terminer à une décevante 13e position. Après la course,  Magnussen a reconnu une inquiétude face à la chute de performance entre samedi et dimanche.

"La voiture n'avait simplement pas de rythme", déclare-t-il. "Nous n'avions aucun espoir durant toute la course, du début à la fin. Dans les lignes droites également, donc nous n'avions aucune chance de nous défendre. C'était une course désespérante."

"Nous étions si bons en qualifications, la voiture devait le rester, mais quelque chose n'allait pas et nous avons besoin de travailler vraiment dur pour essayer de comprendre ce qui ne fonctionnait pas. Nous avons clairement une bonne voiture quand nous parvenons à la faire fonctionner, mais une journée comme celle-ci est assez inquiétante."

Lire aussi:

Magnussen a expliqué que le principal souci était de réussir à faire fonctionner les pneus, bien qu'il n'ait eu aucun problème pour y parvenir en ayant peu de carburant en qualifications : "Je n'avais juste pas de grip. La voiture ne fonctionnait pas, elle n'était pas dans le coup. Elle glissait partout, elle bloquait les roues partout. C'était une voiture totalement différente de ce que nous avions en qualifications."

"Nous étions un peu sceptiques au sujet de notre rythme de course. Nous avons vu notre déficit par rapport [au rythme] avec peu de carburant, mais nous ne nous attendions pas à ce qu'il soit aussi mauvais, c'était vraiment impossible. Nous devons essayer de comprendre ce qui s'est mal passé."

Le pilote Haas avance que le manque de vitesse en ligne droite est probablement dû au concept aérodynamique à fort appui de sa monoplace, qui a pour conséquence une forte traînée aérodynamique : "Nous étions les plus lents dans les lignes droites. Les autres moteurs Ferrari me déposaient."

"Nous savions que nous avions un ensemble à fort appui aérodynamique donc ce n'est pas une surprise, mais nous pensions que nous serions plus rapides en termes de rythme. Nous étions si lents, et c'était impossible avec la vitesse en ligne droite, on s'effondrait à chaque tour." 

 
 
Article suivant
Stats - Leclerc, 99e poleman de l'Histoire

Article précédent

Stats - Leclerc, 99e poleman de l'Histoire

Article suivant

Diaporama: le suisse Romain Grosjean au Grand Prix de Bahreïn

Diaporama: le suisse Romain Grosjean au Grand Prix de Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Jonathan Noble
Soyez le premier à recevoir toute l'actu