Lando Norris à l'hôpital après son crash dans le Raidillon

Après son violent accident dans le Raidillon de l'Eau Rouge, Lando Norris a été hospitalisé pour réaliser une radio du coude.

Au moment d'entamer la troisième et dernière partie de la séance de qualifications du Grand Prix de Belgique 2021 de F1, courue dans des conditions à ce moment-là très pluvieuses, Lando Norris, parmi les premiers pilotes en piste lors de la Q3, s'est élancé dans le Raidillon de l'Eau Rouge. Cependant, arrivée à mi-virage, sa McLaren MCL35M a décroché en partant en léger aquaplaning, avant de partir totalement en tête-à-queue quand son pilote a tenté de contrôler cette glisse.

Lire aussi :

Immédiatement, la monoplace orange est allée percuter de plein fouet, de côté, le mur de pneus intérieur près du sommet et a été renvoyée en toupie de l'autre côté de la piste, dans l'échappatoire extérieure, réduite à l'état d'épave et répandant des débris sur la zone, dont une roue située quasiment au point de corde du Raidillon. Le drapeau rouge a été immédiatement brandi. Norris n'a visiblement jamais perdu conscience puisqu'il a rapidement répondu à son ingénieur de course à la radio. Au moment de quitter par lui-même son baquet, il se tenait tout de même un bras au niveau du coude et semblait boitiller légèrement.

Après un passage par le centre médical, comme le veut la procédure dans ce type d'incident violent, Norris a été transféré dans un hôpital pour effectuer une radio du coude, par précaution. "À la suite de son accident lors des qualifications du Grand Prix de Belgique, Lando a été examiné au centre médical de la piste, puis envoyé dans un hôpital local pour une radio de précaution de son coude. Une nouvelle mise à jour sera publiée en temps voulu", a ainsi indiqué McLaren aux alentours de 17h30.

partages
commentaires
Russell n'avait "rien à perdre" et a frôlé la pole position

Article précédent

Russell n'avait "rien à perdre" et a frôlé la pole position

Article suivant

Alonso : Changer les murs au Raidillon n'évitera pas les gros crashs

Alonso : Changer les murs au Raidillon n'évitera pas les gros crashs
Charger les commentaires