Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
12 Heures
:
23 Minutes
:
52 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
13 jours

Dure journée pour les boîtes de vitesses chez Renault

partages
commentaires
Dure journée pour les boîtes de vitesses chez Renault
Par :
8 juin 2018 à 20:40

La première journée du Grand Prix du Canada 2018 de F1 aura été marquée par des drapeaux rouges déclenchés par les deux pilotes Renault, qui ont mis à mal la résistance de leurs boîtes de vitesses.

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 percute le mur
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Le nez de la voiture de Carlos Sainz Jr. Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18 et Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18

Renault n'aura pas vraiment connu un début de week-end tranquille à Montréal. Non seulement les R.S.18 sont pour le moment assez loin au niveau des temps, mais en plus les pilotes ont connu des mésaventures qui leur ont coûté un précieux temps de roulage, heureusement sans pénalités à la clé.

Nico Hülkenberg, d'abord, a été victime d'une défaillance lors des Essais Libres 1, qui a entraîné le premier drapeau rouge de la journée, au bout de seulement trois tours pour l'Allemand. "Nous avons eu un problème ce matin avec Nico, et c'est un circuit semi-permanent, donc on ne veut pas perdre la matinée", a expliqué Cyril Abiteboul pour Sky Sports. "C'est un problème de boîte de vitesses. C'était la boîte du vendredi, qui ne concerne pas le reste du week-end, donc aucun problème, pas de pénalité pour dimanche."

Quant à Carlos Sainz, il s'est illustré dans l'après-midi en perdant le contrôle de sa monoplace en sortie du virage 7 et en détruisant l'arrière de sa Renault. Les débris laissés sur la piste ayant entraîné un nouveau drapeau rouge.

"Il n'était pas censé attaquer dans ce tour, c'est pour ça que j'ai fait cette tête !" explique Abiteboul, surpris en train de hausser les sourcils par une caméra au moment de l'incident. "Mais il avait deux dixièmes d'avance dans ce tour avec un mode moteur plus conservateur, c'est très bon signe. Il n'y a pas énormément de dégâts, même s'il y en avait trop pour reprendre la séance. Heureusement, c'était la boîte de vitesses de rechange, mais les gars ont du pain sur la planche pour ce soir."

Plus globalement, malgré des temps assez lointains, c'est la satisfaction qui prime au niveau des évolutions introduites, notamment côté moteur. "Nous n'avons pas caché l'introduction de notre nouvelle unité de puissance, donc c'est positif de voir qu'elle est performante. Nous avons aussi des évolutions au niveau des suspensions, la dégradation des pneus était très mauvaise à Monaco pour Carlos", conclut le dirigeant français.

Article suivant
Vettel ni "totalement satisfait", ni "favori" à Montréal

Article précédent

Vettel ni "totalement satisfait", ni "favori" à Montréal

Article suivant

Photos - Vendredi à Montréal

Photos - Vendredi à Montréal
Charger les commentaires