Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
71 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
84 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
107 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
127 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
141 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
155 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
183 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
190 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
204 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
240 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
261 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
274 jours

Red Bull a des choix "limités" pour sa motorisation 2017

partages
commentaires
Red Bull a des choix "limités" pour sa motorisation 2017
Par :
Traduit par: Basile Davoine
15 mai 2016 à 10:00

Christian Horner reconnaît que l’offre faite par Renault pour une fourniture moteur en 2017 signifie que Red Bull poursuivra certainement sa collaboration avec le constructeur français. 

Christian Horner, team principal Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Les motoristes doivent indiquer à la FIA aujourd’hui au plus tard avec quelles équipes elles ont un contrat ou une offre sur la table pour la saison prochaine. Comme rapporté par Renault samedi, une offre ferme a été formulée à Red Bull. Celle-ci respecte le cadre du nouvel accord passé entre les motoristes et la FIA, et évitera à l’instance dirigeante d’imposer à Honda de motoriser Red Bull Racing. 

"Nos choix sont limités", confie Christian Horner à Motorsport.com. "Le problème, c’est qu’une offre peut comporter tout ce qu’on veut, donc c’est assez dénué de sens."

"Je ne crois pas que l’obligation de fourniture s’appliquera à qui que ce soit. Comme je l’ai dit l’autre jour, l’accord passé est un peu faible. Il apporte un peu de convergence [des performances], ce qui est une bonne chose, et je suppose que c’est mieux que rien. Mais ça ne change pas le jeu."

Le directeur de Red Bull Racing admet toutefois que Renault est parvenu à élever son niveau, alors qu’une unité de puissance révisée sera testée la semaine prochaine à Barcelone, avant sa mise en service lors du Grand Prix du Canada. 

"Les choses bougent dans la bonne direction avec notre partenaire moteur. Ils se sont restructurés, ils ont amené beaucoup de choses que nous avions spécifiées l’an dernier. Notre relation a toujours été bonne. Mais ce qui se passe en coulisses est important, il y a eu une grosse restructuration, ils ont les bonnes personnes dans les bons rôles maintenant, et on peut voir que de bons progrès ont été effectués."

En plus de conserver Renault pour son écurie principale, Red Bull pourrait également accepter de voir Toro Rosso renouer sa collaboration avec le Losange en 2017. "Je crois qu’il est encore trop tôt", tempère Horner. "Inévitablement, ce sera discuté plus tard dans l’année."

Le Britannique écarte en revanche toute perspective de motorisation Honda pour l’équipe italienne : "Ron Dennis a une position très claire par rapport à une équipe Red Bull."

Article suivant
Une deuxième version du Halo évaluée

Article précédent

Une deuxième version du Halo évaluée

Article suivant

Espagne 2001, la glorieuse incertitude du sport

Espagne 2001, la glorieuse incertitude du sport
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Adam Cooper