"La pluie va donner de bonnes chances" à Red Bull

partages
commentaires
Par : Benjamin Vinel
23 mars 2018 à 08:01

À l'issue des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix d'Australie, où Red Bull Racing a été devancé par Mercedes, les pilotes de la marque au taureau misent sur la pluie pour le reste du week-end.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, fait des étincelles
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Max Verstappen a été le plus rapide des pilotes Red Bull dans chaque séance, troisième des EL1 à 0"745 du leader Lewis Hamilton, puis deuxième des EL2 à un dixième à peine du quadruple Champion du monde.

Le Néerlandais est également satisfait de ses longs relais : "Nous savons que Mercedes va être rapide, et il nous reste des choses à améliorer, mais c'est positif."

Alors que de fortes précipitations sont annoncées pour les qualifications et des averses pour la course, Verstappen espère que ces prévisions deviendront réalité, lui qui s'est toujours montré particulièrement à l'aise dans ces conditions.

Lorsqu'il lui est demandé si la pluie pourrait aider Red Bull, il répond : "Ça devrait, car le moteur est moins important sous la pluie. C'est un peu plus délicat à l'accélération, mais notre voiture fonctionne bien sous la pluie et je prends du plaisir, donc espérons qu'il va pleuvoir."

Ce point de vue, Daniel Ricciardo le partage. "La pluie va nous donner de bonnes chances", estime l'Australien. "Les dernières qualifications sous la pluie ici étaient 2014, ce n'était pas trop mal. Nous allons tenter de faire aussi bien." À l'époque, le local de l'étape s'était qualifié deuxième et avait fini la course au même rang, avant d'être disqualifié pour un débit de carburant trop élevé.

Bien que Ricciardo soit en retrait par rapport à son coéquipier au niveau des chronos, la satisfaction est au rendez-vous : "Nous avons l'air très proches en termes de temps au tour, c'est encourageant. Nous allons essayer de gagner un peu de temps au tour ce soir."

"La journée n'a pas été mauvaise. Les longs relais étaient plus représentatifs, ils étaient meilleurs. J'en étais content. Sur les runs courts, nous avons davantage à trouver sur la voiture. Il y avait beaucoup de sous-virage dans ce run en ultratendres avec peu de carburant avant le drapeau rouge."

En effet, la séance a été interrompue suite à un incident technique sur la ligne droite des stands, alors que le pilote Red Bull était dans un tour rapide. Il ne s'est classé que septième des EL2, à huit dixièmes de la référence. "J'étais en avance de quatre dixièmes, donc j'aurais été peut-être troisième ou quatrième en 1'24. Je n'ai pas perdu grand-chose, l'équilibre n'était pas parfait, donc ça ne m'a pas ennuyé."

Je n'ai pas perdu grand-chose, estime donc Ricciardo... qui a toutefois été convoqué chez les commissaires pour avoir roulé en dessous du temps minimal sous drapeau rouge. Cela pourrait s'avérer coûteux pour la suite du week-end.

Marko voit Red Bull à trois ou quatre dixièmes

Conseiller de Red Bull en sport automobile, Helmut Marko partage l'optimisme de ses pilotes.

"Je ne pense pas que c'était le mode qualifications complet de notre côté", estime l'Autrichien. "Chez Mercedes, nous savons que Hamilton gagne trois ou quatre dixièmes quand il active ce qu'il appelle le mode 'fête'. Que nous soyons performants sur les longs relais est plus représentatif. Ça va être une bataille très serrée entre Hamilton, Red Bull et Ferrari. Donc ça devrait être plus enthousiasmant. Mais nous espérons encore la pluie qui est annoncée pour demain."

"L'an dernier, nous étions à 1,4 seconde en qualifications. J'estime que nous serons à trois ou quatre dixièmes de Hamilton cette fois. C'est le résultat d'une bien meilleure préparation. Nous avons développé notre châssis davantage, alors qu'il était déjà le meilleur. Du côté du moteur, nous avons plus de fiabilité. Nous sommes en mesure de faire plus de tours, et donc de mieux régler la voiture", conclut-il.

Prochain article Formule 1
Vettel assure que Ferrari a "pas mal de performance" en réserve

Previous article

Vettel assure que Ferrari a "pas mal de performance" en réserve

Next article

Stroll espère la pluie et rêve de Q3

Stroll espère la pluie et rêve de Q3