Sauber compte sur la puissance du moteur Ferrari

Monza, c'est avant tout une bonne pointe de vitesse.

Peu en mesure de se mettre en évidence ces derniers mois - à cause d’une situation financière empêchant la mise en place d’un bon rythme de développement -, l’équipe Sauber espère pouvoir tirer profit à Monza de la puissance du V6 hybride Ferrari, version 2015.

"C’est le circuit le plus rapide de la saison et je suis curieux de connaître la vitesse de pointe en ligne droite avec ces moteurs 2015," commente Marcus Ericsson.

"Il faut vraiment avoir une bonne vitesse en ligne droite car cela permet d’être rapide au moment d’aborder les chicanes. L’important est de privilégier la vitesse, tout en s’assurant d’obtenir suffisamment de stabilité au freinage."

"Cette piste très rapide devrait convenir à notre voiture," poursuit Felipe Nasr. "Il faut trouver le bon équilibre car il est aussi important d’avoir beaucoup de traction à la sortie des chicanes."

Mais comment une équipe de F1 parvient-elle à trouver cet équilibre tant recherché? Le Directeur de l’ingénierie piste de l’écurie suisse s’explique.

"Les niveaux d’appuis sont ici pris en compte plus que partout ailleurs," déclare Giampaolo Dall'Ara. "Les ingénieurs travaillent afin que le grip mécanique soit maximal, et mettent également l’accent sur le freinage, la traction et l’équilibre au freinage."

"Les pneumatiques seront aussi plus souples que d’habitude à Monza, ce qui devrait ouvrir de nouveaux scénarios durant la course!"

En effet, Pirelli proposera en Italie les gommes tendre et medium, en place des medium et dure.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Marcus Ericsson , Felipe Nasr
Équipes Sauber
Type d'article Preview
Tags felipe nasr, grand prix, italie, marcus ericsson, monza, sauber