Szafnauer n'a "aucune intention" de quitter Aston Martin pour Alpine

Interrogé sur son avenir alors que des rumeurs l'envoient du côté d'Alpine, le directeur d'Aston Martin en F1, Otmar Szafnauer, a assuré qu'il n'avait "aucune intention de quitter" sa structure actuelle.

Szafnauer n'a "aucune intention" de quitter Aston Martin pour Alpine

Depuis plusieurs jours, l'avenir du directeur d'Aston Martin en Formule 1, Otmar Szafnauer, est au centre des discussions. Le dirigeant américain, depuis longtemps lié à la structure de Silverstone et qui a grandement participé à la transition entre Force India/Racing Point et la prestigieuse marque britannique, sous l'impulsion de l'homme d'affaires et propriétaire de l'écurie Lawrence Stroll, est en effet selon un certain nombre de sources en partance pour Alpine.

L'équipe française est au cœur d'un processus de restructuration interne qui a été annoncé dans un entretien exclusif pour Motorsport.com par Laurent Rossi, son PDG, et l'arrivée de Szafnauer pourrait accompagner d'autres changements dans son organigramme, comme par exemple un potentiel départ de Davide Brivio. Concernant ce dernier, Suzuki a toutefois démenti son éventuel retour en MotoGP.

Ce jeudi soir, après des informations publiées par Motorsport.com, Szafnauer avait utilisé Instagram pour démentir passer du vert au bleu, assurant que "les rumeurs sont de pures spéculations des médias et [ne sont] pas basées sur des faits". Présent ce vendredi en conférence de presse du côté d'Interlagos, il a à nouveau tenu à battre cette hypothèse en brèche.

"J'ai moi aussi lu ces rumeurs il y a quelques jours, et j'étais aussi surpris que tout un chacun", a-t-il déclaré quand la question de sa situation a été posée. "C'est toujours source d'humilité et flatteur, si Alpine se réorganise – je crois que Laurent Rossi a dit ça au Mexique –, que les médias suggèrent que je pourrais être courtisé là-bas. C'est toujours agréable d'être courtisé."

Puis, il a ajouté : "Écoutez, cela fait 12 ans que je fais partie de l'équipe, je n'ai aucune intention de partir. J'adore cette écurie. La plupart des dirigeants, surtout à l'époque Racing Point, c'est moi qui les ai recrutés, et je n'ai aucune intention de les abandonner. J'ai toujours été loyal envers cette équipe. J'ai reçu de très nombreuses offres lors des 12 années où j'ai travaillé pour cette équipe, surtout à l'époque de la faillite et de l'insolvabilité. Il y a de nombreux moments où j'aurais pu partir, mais je suis loyal envers les employés de l'écurie."

Pour autant, quand il lui est demandé de dire si, oui ou non, il ne rejoindrait pas Alpine dans un avenir proche, il botte en touche : "J'adore cette question. J'ai appris il y a très longtemps que prédire l'avenir était impossible. Et si j'en étais capable, je serais à Vegas actuellement."

"Cette année, par exemple, il y a de très nombreuses équipes qui m'ont contacté, et je crois que j'étais assis à côté de Laurent Rossi quand [Jonathan] McEvoy [journaliste du Daily Mail, ndlr] a demandé si Aston Martin recrutait un PDG pour prendre ma place. Je n'en savais rien, et Rossi a plaisanté en disant : 'Ah, si tu pars, viens nous parler', et c'est tout."

Quand enfin la question d'un éventuel contrat en place avec Aston Martin l'an prochain est posée, il lance : "Je suis toujours réticent à divulguer des détails contractuels. Mais je peux vous dire que j'ai un contrat à long terme avec Aston."

Lire aussi :
partages
commentaires
Le moteur Mercedes "se dégrade bien plus que ces dernières années"
Article précédent

Le moteur Mercedes "se dégrade bien plus que ces dernières années"

Article suivant

Honda "n'arrive pas à croire" les problèmes moteur de Mercedes

Honda "n'arrive pas à croire" les problèmes moteur de Mercedes
Charger les commentaires