Valtteri Bottas pénalisé sur la grille à Monza

Valtteri Bottas dispose d'un tout nouveau moteur pour le Grand Prix d'Italie, le quatrième cette saison, moyennant une pénalité sur la grille de départ.

Valtteri Bottas pénalisé sur la grille à Monza

Mercedes y réfléchissait mais n'avait pas encore tranché. Une première décision a été prise à Monza, juste avant la séance de qualifications, et elle concerne Valtteri Bottas. Le Finlandais est équipé d'une unité de puissance entièrement neuve pour la suite du Grand Prix d'Italie, ce qui constitue son quatrième bloc utilisé cette saison. Un chiffre qui dépasse le quota alloué pour l'année, et qui impliquera donc une pénalité le renvoyant en fond de grille sur la grille de départ. 

Comme de nombreux autres motoristes, Mercedes est à la limite d'utilisation de ces blocs, comme c'est aussi le cas pour Honda, notamment avec Red Bull. Concernant Bottas, il dispose désormais d'un nouveau moteur à combustion, d'un nouveau turbo, d'un nouvel MGU-H et d'un nouvel MGU-K. Il renouvelle ainsi son stock d'éléments moteur pour être ensuite plus à l'aise pour la fin de saison. 

Le week-end italien est marqué par l'application d'un format particulier puisqu'il s'agit de la deuxième expérimentation de la saison pour les Qualifications Sprint, après un premier coup d'essai à Silverstone. Dans ce cas de figure, il est important de préciser que toute pénalité de ce type s'applique sur la grille de départ du Grand Prix, pour dimanche, et donc à l'issue des Qualifs Sprint de samedi. 

Pour l'heure, Valtteri Bottas est le seul pilote concerné par une pénalité moteur, choix effectué sur un tracé où dépasser est plus facile qu'ailleurs, permettant d'envisager une remontée. 

Lire aussi :

partages
commentaires
Gasly amer envers Red Bull : "Je ne suis pas récompensé"

Article précédent

Gasly amer envers Red Bull : "Je ne suis pas récompensé"

Article suivant

Qualifs - Bottas surprend et signe le meilleur temps

Qualifs - Bottas surprend et signe le meilleur temps
Charger les commentaires