Vandoorne - Battre Alonso ne sera pas la priorité

partages
commentaires
Vandoorne - Battre Alonso ne sera pas la priorité
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
3 févr. 2017 à 08:03

Stoffel Vandoorne, qui s'apprête à faire ses débuts en Formule 1 en tant que titulaire, n'aura pas la tâche facile, engagé par la prestigieuse écurie McLaren aux côtés d'un pilote redoutable, Fernando Alonso.

Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve McLaren MP4-31
La McLaren MP4-31 Honda dans le garage
Stoffel Vandoorne, pilote de réserve McLaren
Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve McLaren MP4-31
Stoffel Vandoorne, McLaren, Jenson Button, McLaren
Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve McLaren MP4-31
Stoffel Vandoorne, troisième pilote, McLaren F1 Team pilote la McLaren MP4/5 d'Alain Prost
Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve McLaren MP4-31
Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve McLaren
Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve McLaren MP4-31

Alonso est généralement considéré comme l'un des meilleurs pilotes du plateau, notamment par Vandoorne, qui n'aura toutefois pas comme objectif principal de prendre le dessus sur son coéquipier.

Pour celui que McLaren a pris sous son aile dès 2013, la priorité sera de tirer l'équipe vers le haut après deux campagnes difficiles pour la structure de Woking, et de s'acclimater à la F1 avec succès.

"Je m'entends très bien avec Fernando", déclare le Belge pour Motorsport.com. "Cela fait deux ans que je travaille avec lui et que je vois comment il agit au sein de l'équipe et comment il la tire vers le haut. Je le connais très bien. C'est un pilote très compétitif, et tout le monde sait de quoi il est capable, tout le monde pense qu'il reste l'un des meilleurs. J'aurai donc un très bon point de référence."

"Mais il ne faudrait pas que je me focalise uniquement sur Fernando. Je pense que notre principal objectif est de faire revenir McLaren-Honda à l'avant, ce sera notre priorité. Quant à moi, je dois m'assurer de tirer le meilleur de chaque situation, de ne pas faire d'erreurs stupides, de tout faire comme il faut. Quand je fais ça, je parviens habituellement à signer de bons résultats aussi, donc pour moi, ce sera le principal."

Pas de pression

Dans ces circonstances, Vandoorne va forcément ressentir une certaine pression, ce qui ne signifie pas pour autant qu'il en sera incommodé. Les attentes seront grandes chez McLaren, mais pour le champion de GP2, cela ne change pas réellement de ce qu'il a vécu en formules de promotion, même s'il faudra composer avec le tourbillon médiatique.

"J'imagine que c'est plutôt normal en F1", poursuit Vandoorne. "La pression a toujours été là dans l'environnement de la F1, et ça a toujours été un monde où soit on est performant, soit on ne l'est pas. À mes yeux, ce n'est pas différent. On m'a demandé d'être performant dans tous les championnats où j'ai couru."

"Bien sûr, la F1 est à un niveau au-dessus, et tous les médias sont là tous les week-ends, ils posent des questions après une mauvaise course, ce sera toujours comme ça et il faut l'accepter."

Quoi qu'il en soit, le nouveau pilote McLaren aura grandement bénéficié de ses trois années de pilote d'essais, lors desquelles il a eu tout le loisir d'apprendre certaines ficelles du métier en observant deux champions du monde : Fernando Alonso et Jenson Button. Il ne lui reste qu'à les mettre en application.

Quelle hiérarchie ?

Avec la nouvelle réglementation technique de 2017, la hiérarchie à venir est plus incertaine que ces dernières années. McLaren-Honda a bien l'intention de tirer son épingle du jeu après deux campagnes particulièrement dures, principalement en raison des difficultés rencontrées par le motoriste japonais.

En attendant, cette indécision signifie que Stoffel Vandoorne ne sait pas forcément à quoi s'attendre pour ses débuts. Il estime toutefois que les écuries qui dominaient de 2014 à 2016 – on pense surtout à Mercedes, Red Bull et Ferrari – seront toujours au rendez-vous.

"Je ne me suis pas vraiment fixé d'objectif pour l'instant", révèle le pilote McLaren. "C'est vraiment difficile pour moi de savoir où nous nous situerons en termes de performance, et je pense que c'est un peu pareil pour tout le monde, personne ne connaît exactement sa position. Bien sûr, nous nous attendons à ce que les équipes de pointe se battent pour les positions de pointe, et ce sera toujours le cas. Mais nous ne savons pas encore dans quel ordre."

"Pour moi, le plus important, c'est qu'aux essais de Barcelone, nous puissions commencer à nous concentrer sur la performance et non sur toutes les petites choses que je dois apprendre en tant que pilote."

Propos recueillis par Jon Noble

Prochain article Formule 1
Symonds veut utiliser son expérience "de façon positive" pour la F1

Previous article

Symonds veut utiliser son expérience "de façon positive" pour la F1

Next article

La FIA travaille toujours sur le Halo malgré des pilotes divisés

La FIA travaille toujours sur le Halo malgré des pilotes divisés

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités