Verstappen : "Il reste beaucoup de choses à comprendre"

Accusant plus de trois dixièmes de retard sur la meilleure Mercedes lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix du Qatar, Max Verstappen n'a pas encore totalement apprivoisé le circuit de Losail.

Verstappen : "Il reste beaucoup de choses à comprendre"

Le vendredi du Grand Prix du Qatar a bien débuté pour Max Verstappen mais s'est conclu derrière une Mercedes. Sur un circuit de Losail que les pilotes découvrent ce week-end, le Néerlandais a bouclé la première séance d'essais libres en tête du classement. Une fois la nuit tombée et les températures redevenues plus fraîches, le pilote Red Bull est tombé au troisième rang, concédant environ quatre dixièmes à Valtteri Bottas, que ce soit avec les pneus mediums ou avec les pneus tendres.

Lire aussi :

La performance nocturne de Verstappen est loin d'être encourageante car non seulement les qualifications et la course seront lancées lorsque le soleil sera couché mais le comportement des gommes à flancs rouges lui cause encore quelques problèmes. Le Néerlandais estime ainsi ne pas avoir toutes les clés de compréhension de la situation mais peut néanmoins se rassurer avec l'énorme marge de progression qui l'attend samedi, lorsque le pilote Red Bull se sera parfaitement familiarisé avec la piste qatarie.

"Bien sûr, c'était la première fois [que l'on roulait] de nuit donc il était important de comprendre le comportement de la voiture", explique Verstappen. "Pour moi, il y a eu un changement assez radical entre le medium et le tendre. C'est pourquoi je pense que ce n'était pas incroyable avec le pneu tendre mais, encore une fois, c'était une première aujourd'hui donc il reste beaucoup de choses à comprendre."

En dépit d'un tracé aussi plat qu'une crêpe, le circuit de Losail a tendu de nombreux pièges durant les deux premières séances d'essais. Le vent et la poussière ont envoyé plusieurs hommes à la faute tandis que les vibreurs et les bacs à gravier ont mis à l'épreuve la solidité des monoplaces.

Verstappen, qui s'est tenu à l'abri des embûches, est conquis par un circuit faisant la part belle aux vitesses élevées. Confiant pour les qualifications, le Néerlandais n'est toutefois pas aussi jouasse quant à la qualité du spectacle au moment de la course. "Je pense que c'est un super circuit", lance-t-il. "Pour la course, c'est difficile à dire. De toute manière, il est très difficile de se suivre avec ces voitures mais pour un tour, ça va être super."

Lire aussi :

partages
commentaires
Hamilton "n'y est pas", Bottas détendu comme jamais
Article précédent

Hamilton "n'y est pas", Bottas détendu comme jamais

Article suivant

Installé au 2e rang, Gasly veut se battre avec McLaren et Ferrari

Installé au 2e rang, Gasly veut se battre avec McLaren et Ferrari
Charger les commentaires