Verstappen : "Bien finir la saison sans trop penser à l'avenir"

Du haut de ses presque 20 ans – il les fêtera ce week-end –, le pilote Red Bull se montre philosophe avant la dernière ligne droite d'une saison qui ne lui réussit décidément pas.

Dix jours après l'accrochage de Singapour qui a fait couler tant d'encre, la FIA avait choisi de réunir les trois protagonistes à Sepang, à l'occasion de sa traditionnelle conférence de presse. Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen et Max Verstappen ont ainsi eu tout loisir de revenir sur l'épisode, avec une constante qui n'avait rien d'étonnant : la volonté de passer à autre chose.

Pour Max Verstappen, on pourrait même penser que c'est le chapitre 2017 dans sa totalité qu'il souhaite mettre derrière lui. Entre problèmes de fiabilité et malchance, le pilote Red Bull a cumulé les abandons cette saison, mais il prend désormais la chose avec philosophie, tout en se tournant déjà vers l'an prochain.

"Ça arrive, on ne peut rien y faire", évoque-t-il simplement au sujet du départ de Singapour. "C'était vraiment malheureux, mais que peut-on y faire ? Nous allons réessayer ici. Nous voulons tous gagner. L'équipe et moi voulons gagner. C'est notre priorité, et nous verrons ce qui se passera ensuite."

Ce n'est pas mon année...

Max Verstappen, Red Bull Racing

Max Verstappen ne cherche pas de consolation. Son classement au championnat, loin de son coéquipier Daniel Ricciardo, suffit à lui rappeler que le cru 2017 n'est pas bon pour lui. "On ne peut se comparer qu'à son coéquipier, car on ne sait pas ce qui se passe dans les autres équipes, et la voiture peut mieux convenir", souligne-t-il alors que son total de points est aujourd'hui plus de deux fois inférieur à celui de l'Australien. 

"Ce n'est pas mon année en termes de résultats, mais en général, il faut essayer de rester positif, de voir le verre à moitié plein. C'est difficile de savoir à quel point nous allons être compétitifs ici, mais nous allons réessayer. C'était certainement une bonne opportunité à Singapour, mais il ne faut jamais dire jamais. Après tout, trois voitures ont abandonné au départ. Il faut rester positif et voir ce qui va se passer."

Rester positif, et ne pas réfléchir trop tôt au moyen et au long terme. Dans un an, le Néerlandais sera probablement au centre des spéculations sur le marché des transferts, d'autant que Red Bull pourrait se retrouver dans l'impasse et condamné à utiliser un moteur Honda en 2019. Mais dans ce contexte, bien finir l'exercice en cours pour viser haut avec Red Bull et Renault l'an prochain demeure la seule préoccupation du jeune pilote.

"Je ne veux pas trop penser à l'avenir, je veux me focaliser sur mon travail actuel : bien finir la saison, et la saison prochaine, je sais où je serai", insiste-t-il. "Il y a beaucoup de temps avant de finir la saison prochaine, donc il faut attendre."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags avenir, sepang