Verstappen frustré par le trafic à Portimão

Gêné par Sebastian Vettel lors de son tour chronométré en Q3 et perturbé par la faible adhérence du circuit de Portimão, Max Verstappen n'a décroché "que" le troisième temps des qualifications du Grand Prix du Portugal de Formule 1.

Verstappen frustré par le trafic à Portimão

Auteur du meilleur temps lors de la dernière séance d'essais libres, Max Verstappen semblait être le candidat idéal pour la pole position. Le pilote Red Bull a été très discret en Q1 et en Q2, laissant les premières positions aux pilotes Mercedes, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, avant de lâcher les chevaux en Q3.

Son premier effort, 1'18"209, aurait été suffisamment compétitif pour décrocher la cinquième pole position de sa carrière, cependant le chrono du Néerlandais a été annulé pour le non respect des limites de la piste au quatrième virage. Le deuxième temps de Verstappen a été beaucoup moins compétitif en revanche. Gêné par l'Aston Martin de Sebastian Vettel dans le dernier secteur, le pilote Red Bull ne décroche qu'une place en deuxième ligne, dans le sillage du poleman Bottas.

"Les qualifications ont été très difficiles, je me suis beaucoup battu pour trouver de l'adhérence", commente-t-il. "Le premier tour en Q3 était plutôt bon. Je suis sorti de la piste [au quatrième virage], mais je savais que nous pouvions faire un autre tour. Dans le dernier secteur, il y avait une voiture devant nous [Vettel, ndlr]. Ça m'a perturbé, surtout avec la faible adhérence et le vent de face, et ça m'a coûté beaucoup de temps."

Lire aussi :

Immédiatement après la fin de la séance qualificative, Verstappen a laissé parler sa frustration dans une communication radio avec son stand, pointant Vettel du doigt : "Pourquoi les gars ne se poussent pas ? Je suis dans un tour rapide !"

Dès vendredi, le pilote Red Bull avait vivement critiqué les conditions de piste et le revêtement peu adhérant du circuit de Portimão. Une nouvelle fois, les pièges du tracé portugais ont rendu la gestion de sa séance qualificative très délicate.

"J'ai beaucoup de mal à trouver un bon équilibre", indique le Néerlandais. "Je n'ai pas apprécié un seul tour ce week-end à cause de l'état de la piste. Le tracé est incroyable mais l'adhérence n'est pas agréable. J'ai commencé les qualifications très lentement, je n'avais pas d'équilibre. Nous sommes arrivés à un point où j'étais plus heureux mais j'ai perdu du temps en devant faire des compromis."

partages
commentaires

Related video

Hamilton déplore des qualifs "très brouillonnes"
Article précédent

Hamilton déplore des qualifs "très brouillonnes"

Article suivant

Sixième, Ocon salue "l'immense pas en avant" d'Alpine

Sixième, Ocon salue "l'immense pas en avant" d'Alpine
Charger les commentaires