Ce qu'a fait Verstappen à l'arrivée "peut très mal finir"

Impliqué dans un énorme accident sur le Red Bull Ring en 2015 dans des circonstances proches, Nicholas Latifi a rappelé que ralentir plus que de raison à l'arrivée d'une course pouvait "très mal finir".

Ce qu'a fait Verstappen à l'arrivée "peut très mal finir"

Vainqueur sans coup férir du Grand Prix de Styrie la semaine passée, Max Verstappen s'est fait remarquer à l'arrivée en arrêtant quasiment sa monoplace sur la ligne de départ/arrivée pour effectuer un burn-out devant les mécaniciens de Red Bull-Honda. Une célébration de la victoire qui n'est pas passée auprès de la direction de course.

Michael Masi a en effet immédiatement rappelé le pilote et son écurie à l'ordre, comme il l'a expliqué après la course : "Ce n'était pas une situation idéale, c'est pourquoi j'en ai parlé immédiatement à l'équipe. Je leur ai dit que c'était quelque chose qui ne serait plus toléré à l'avenir."

La FIA peut s'appuyer dans un tel cas de figure sur l'article 43.3 du Règlement Sportif de la Formule 1, qui concerne justement les célébrations post-course et qui impose notamment aux pilotes d'agir "en toute sécurité et sans mettre en danger les autres pilotes ou tout officiel"

Lire aussi :

La situation n'a pas été sans rappeler le terrible incident qui s'est produit en 2015 en Formule Renault 3.5 quand, à l'arrivée de la première course du meeting du Red Bull Ring, Roberto Merhi s'était quasiment arrêté à l'intérieur, sur la grille, et avait été violemment percuté par Nicholas Latifi qui, en bataille avec un autre pilote, n'avait pas vu l'Espagnol devant lui. Après un tonneau, la voiture du Canadien s'était immobilisée sur ce qu'il restait de ses roues, heureusement sans gravité pour les deux pilotes.

En conférence de presse ce jeudi à Spielberg, Latifi a été interrogé sur ce qu'a fait Verstappen dimanche dernier, forcément avec la perspective de ce qu'il a connu il y a six ans. "Quand je suis passé sur la ligne d'arrivée, j'ai vu Max se ranger à l'intérieur pour fêter [la victoire] avec l'équipe, comme la plupart des pilotes font. Je me suis juste assuré de rester autant à gauche que possible."

"En règle générale, ce n'est probablement pas la meilleure chose de vraiment, vraiment ralentir autant. Je veux dire, évidemment dans cette situation, il n'y avait pas de voitures directement derrière lui qui étaient en course et bien sûr c'était le cas en 2015. J'étais en lutte avec une autre voiture, c'était serré, et par conséquent, j'avais un peu les yeux dans les rétroviseurs, et je ne m'attendais pas à ce qu'une voiture soit arrêtée juste devant moi sur la grille."

"Donc oui, évidemment ça peut très mal finir, comme nous l'avons vu en 2015. Je pense qu'il faut faire un compromis dans ce sens. De toute évidence, Michael a trouvé ça dangereux, alors je ne pense pas que beaucoup d'autres voitures le feront à l'avenir. Oui, il est probablement mieux de ne pas ralentir autant."

partages
commentaires

Related video

Mazepin se plaint d'une Haas "très lourde" par rapport à Schumacher
Article précédent

Mazepin se plaint d'une Haas "très lourde" par rapport à Schumacher

Article suivant

Les règles des Qualifs Sprint finalisées malgré les inquiétudes

Les règles des Qualifs Sprint finalisées malgré les inquiétudes
Charger les commentaires