Vettel n'a pas présenté d'excuses, selon Verstappen

Max Verstappen a précisé que Sebastian Vettel n'avait pas présenté d'excuses suite à l'accrochage survenu au départ du Grand Prix de Singapour.

Après cet accident qui a mis hors course les deux Ferrari et lui-même, Max Verstappen a attribué la responsabilité de ces trois abandons à Sebastian Vettel, coupable selon lui de s'être décalé brusquement sur sa gauche après l'extinction des feux. Les commissaires sportifs ont étudié l'incident après le Grand Prix et notamment entendu les protagonistes.

Sebastian Vettel a-t-il profité de cette occasion pour présenter des excuses ? "Non", révèle Max Verstappen. "Il a dit quelque chose comme 'Oui, avec le recul, les choses auraient pu être faites différemment'. Mais ce qui est fait est fait." 

Verstappen s'est dit surpris de voir Vettel défendre sa position d'une manière aussi agressive au départ de la course, compte tenu de la situation dans laquelle il se trouvait et du fait que son rival pour le titre, Lewis Hamilton, était alors distancé.

"Vettel se bat pour le championnat, ce n'est donc pas nécessaire de prendre autant de risques quand on sait que Hamilton part cinquième", estime le pilote Red Bull. "Si ça avait été avec Hamilton, alors ça aurait été une histoire complètement différente. De son point de vue [à Vettel], je ne comprends pas que quelque chose comme ça se produise."

Si les commissaires ont choisi d'en rester là, certains comme Jos Verstappen se sont étonnés de l'absence de sanction à l'encontre de Vettel. On peut considérer que l'abandon du quadruple Champion du monde et le 25-0 encaissé face à Hamilton dans la lutte pour le titre forment un préjudice suffisant, mais le père de Max Verstappen s'attendait à une sanction des commissaires.

"Si l'on regarde les images, Räikkönen vient vers la droite", explique l'ancien pilote. "Mais si on regarde de plus près, on peut aussi voir que Vettel vient vers la gauche, et Max est entre les deux. Il ne peut pas aller à gauche et il ne peut pas aller à droite. On peut difficilement blâmer Max pour ça."

Pensant "vraiment" que Vettel devait être sanctionné, Jos Verstappen estime toutefois que les commissaires n'ont pas pu prendre une telle décision en raison de sa probable incidence sur le championnat et du risque de suspension pour une course auquel cela aurait exposé le pilote Ferrari.

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Max Verstappen
Type d'article Actualités
Tags accrochage, excuses, polémique