Wolff : Je ne peux que compatir avec Ferrari

Alors que les Mercedes ont signé la victoire et la troisième place dans les rues de Singapour, Toto Wolff, le directeur exécutif de la marque à l'étoile a tenu à compatir avec la Scuderia Ferrari, dont les pilotes ont abandonné dès le départ.

Les Flèches d'Argent avaient perdu de leur superbe avant d'aborder le Grand Prix qui leur a posé tant de problèmes par le passé, et notamment en 2015. Et les qualifications ont prouvé que, même au meilleur de sa forme, Hamilton n'avait pu devancer aucune des voitures de la Scuderia ou du Taureau Rouge.

Et finalement, deux heures après le départ, voilà la victoire entre les mains du Britannique et le trophée de la troisième place dans l'escarcelle de Valtteri Bottas. Il faut dire que l'envol a bien éclairci les rangs des favoris pour la victoire en éliminant d'un coup d'un seul Kimi Räikkönen, Max Verstappen et surtout Sebastian Vettel. Par la suite, il restait Daniel Ricciardo à contrôler, ce qu'à fait le leader du championnat tout au long des 58 tours parcourus.

"C'est le sport auto !", a lancé un Toto Wolff qui n'en demandait pas tant. "Ce matin, nous avions un mauvais pressentiment, nous parlions de limiter la casse, et voilà, premier et troisième, et un grand pas en avant au championnat. J'imagine que c'est pour ça que nous aimons ce sport."

De la joie, forcément, mais aussi de la compassion pour Ferrari, qui a tout perdu en quelques dizaines de mètres : "Je suis là, je gère l'équipe et je dédie ma vie à son succès. Nous sommes bénéficiaires dans ce cas, mais je ne peux que compatir avec eux."

Sur l'incident, plus précisément, il ne dégage pas vraiment de responsabilité. "J'imagine que Sebastian n'avait pas vu Kimi à l'intérieur. Il a essayé de bloquer Max, qui se serait décalé à gauche s'il y avait eu la place."

"Je ne serais pas content [s'il s'agissait des Mercedes] ! Nous avons connu ça par le passé, donc j'imagine très bien comment se sentent Maurizio [Arrivabene, le directeur de la Scuderia], Sergio [Marchionne, le PDG de Ferrari] et l'équipe. Il y avait déjà une énorme pression [pour Ferrari] après Monza, où ils ont connu une course difficile. Nous allons garder la tête sur les épaules."

"Nous essayons de trouver le meilleur compromis concernant l'ADN de la voiture. Singapour c'était une de nos pires courses par le passé. Ce résultat est inattendu, et nous l'acceptons avec plaisir."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Sous-évènement Course
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Lewis Hamilton , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Type d'article Réactions
Tags marina bay, toto wolff